Diégèse  lundi 4 avril 2011



ce travail est commencé depuis 4112 jours et son auteur est en vie depuis 18565 jours (5 x 47 x 79 jours)
2011

ce qui représente 22,1492% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Il suffit quelquefois d'être grossier pour n'être pas trompé par un habile homme.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Mathieu
Je suis le personnage recommencé d'un texte où il ne se passe rien. La trame temporelle du récit est circulaire et je reviens, d'année en année, ni plus triste ni plus fatigué et triste et fatigué.




Cette voiture ne tombe pas en panne. Pour le signifier, le publicitaire construit la scène de son film en multipliant les doubles. Deux voitures du même modèle, une circule, l'autre est arrêtée. Deux hommes dans la voiture qui circule, qui se ressemblent étrangement. Et puis cette femme qui est un homme qui est un monstre. Une musique orientalisante qui montrerait le danger et la sensualité, qui, on le sait, sont les caractéristiques principales de l'Orient.
Dans ce film, il ne se passe rien. C'est la difficulté de montrer quelque chose qui n'arrive pas puisqu'il s'agit justement de démontrer que cette voiture ne tombe pas en panne. Il est donc possible d'imaginer les scénarios alternatifs que le film propose, puis écarte et dans lesquels il se passerait quelque chose. Imaginons qu'il s'agisse d'une vraie femme et d'une vraie panne. Que se passerait-il ? Imaginons encore que les deux hommes n'aient pas cette voiture, n'en connaissent pas la qualité et tombent ainsi dans le piège. Que se passerait-il ? La question ne se pose pas car la scène du film ne fonctionne pas comme scène plausible. Dans tous les scénarios envisagés, il ne se passerait rien car il ne se passe rien. La scène est à l'évidence fantasmatique et le thème du double en montre l'essence narcissique. Il s'agit ici du jeu particulier du double halluciné qui se regarde dans le miroir. L'homme est amoureux de sa voiture qui, comme toujours est une femme car en fait il est amoureux de lui-même... qui ne le trompe pas en tombant en panne. Une voiture en panne, ce n'est pas une femme, c'est un homme dangereux qui viendrait briser la bulle narcissique. Mais en fait, ce sont les femmes qui sont des monstres et qui viendraient s'immiscer dans le désir du soi pour soi.

Alors ?  On ne sait plus qui est en panne.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Et puis les médias sont passés à autre chose... Et s'il se passait quelque chose ?
Qu'est-ce qu'il pouvait bien y avoir au commencement ? Un malentendu.

... pour dissimuler l'ennui...










2010









Puis le jour a détruit la nuit...