Diégèse  mercredi 6 avril 2011


ce travail est commencé depuis 4114 jours et son auteur est en vie depuis 18567 jours (32 x 2063 jours) 2011

ce qui représente 22,1576% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




On ne méprise pas tous ceux qui ont des vices ; mais on méprise tous ceux qui n'ont aucune vertu.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Mathieu Avec le temps, je ne me rappelle plus rien sinon parfois, au hasard d'une rue, d'une chambre, l'odeur fraîche ou musquée du souvenir.



La jeune femme à la terrasse du café est importunée par un insecte. Les abeilles et les guêpes sont attirées par le sucre et les fruits ; les mouches par toutes sortes de choses, dont beaucoup de choses sales et malodorantes. Le bourdonnement de l'abeille, de la guêpe et de la mouche ne se ressemblent pas. Le bourdonnement de l'insecte qui importune la jeune femme à la terrasse du café ressemble à celui d'une mouche.

Dès lors, qu'est-ce qui attire ainsi cette mouche sur les lèvres de la jeune femme, puis sur celles du jeune homme derrière elle, au mouvement de main gracieux et élégant ?

La sexualité, comme chose sale et malodorante, même si l'odeur est masquée par un préservatif parfumé au fruit. L'humour ne change rien au moralisme et ne peut même fonctionner que sur une base moralisatrice.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
L'affaire a fait grand bruit... Qu'est-ce que tu as fait hier ?
Les trois personnages demeurent silencieux. Quand certains s'étonnent de drapeaux en berne, qu'ils s'étonnent  au moins autant, au moins, et davantage, de la raison en berne et de cette victoire d'un mépris insidieux...

Je suis allé dans Paris allégé par un début de printemps...










2010









Il fait grand jour sur ton corps éloigné...