Diégèse  vendredi 22 avril 2011



ce travail est commencé depuis 4130 jours et son auteur est en vie depuis 18583 jours (18583 = nombre premier)
2011




hier
L'atelier du texte demain




Si nous résistons à nos passions, c'est plus par leur faiblesse que par notre force.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Noëmie
Il y a des jours sans lendemain. Ce sont les jours de voyage, coincés entre rien et rien, quand le déplacement se mêle au temps et que le jour s'évanouit dans le souvenir.




Il y a certainement une expression figée en japonais, que je ne connais pas, qui dirait que l'on crie à en perdre la tête ou bien y a-t-il une autre expression approchante. Ne connaissant pas la langue japonaise et n'ayant donc pas accès à des signifiés extra-diégétiques, il ne reste que le film, ce que l'on y voit. Et le spectateur qui n'a pas accès au signifié, ou qui n'a accès qu'à un signifié faible, peut y voir qu'il Il s'agit de jeunes femmes à qui les hurlements donnent une glotte surdimensionnée et érectile, qui leur fait perdre la tête. La métaphore devient alors évidente et l'on comprend mieux pourquoi, à la fin du film, ces jeunes femmes ne sont plus qu'un énorme clitoris.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Je regarde les gens qui téléphonent dans la nuit de leur téléphone mobile.
Le passage se fait quelque part entre le mot demain et le mot lendemain.
... et je vois tout aussi bien que je ne suis pas parfait en regardant mes semblables.
J'ignore les mendiants, je refuse les services qui me sont proposés.










2010