Diégèse  vendredi 29 avril 2011



ce travail est commencé depuis 4137 jours et son auteur est en vie depuis 18590 jours (2 x 5 x 11 x 132 jours)
2011




hier
L'atelier du texte demain




La petitesse de l'esprit fait l'opiniâtreté ; et nous ne croyons pas aisément ce qui est au-delà de ce que nous voyons.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Gustav
Dans cette absence de la mémoire, j'ai pourtant des souvenirs mais ces souvenirs ne sont pas scénarisés. Ils ne donnent aucun récit. C'est une variation de couleurs à peine perceptible. C'est le sentiment léger de froid, soudain, à la terrasse d'un café. C'est tout cela. Ce n'est rien.




D'emblée, le réalisateur, Jean-Paul Goude, utilise la mise en abyme, le film dans le film. Cette mise à distance commode renforce le caractère burlesque de cette scène où la pomme originelle est remplacée par un chocolat qui croustille. La mise en abyme remet aussi au premier plan le fait qu'il s'agit bien d'un film de Jean-Paul Goude et le spectateur de 1985 connaissait bien et reconnaissait instantanément son style tressautant, son mode de filmage et de montage, ses situations hystérisées, devenues le parangon du style de ces années-là.

Mais alors ?

Certes, le chocolat croustille, mais à la fin du film, où est passé Adam ? Et sans Adam, toute l'histoire pourrait bien s'arrêter là.

Cependant, la voix féminine semble satisfaite.

Il s'agirait donc d'un chocolat substitut dédié au plaisir féminin. Mais il ne faut y voir aucun calembour sur le nom du réalisateur.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Pourquoi font-ils appel à moi ? Qui pourrait le savoir ?
Il faudra bien que le spectacle commence et qu'il cesse, dans le même temps, le commencement et la fin, l'amour. Qui saurait ce qui s'annonce... Et je sais aussi désormais qu'aucune perfection n'est en nous, ni même potentielle...
Dans le sommeil refroidi... ... ce grand amour à toi voué...









2010









Faire l'expérience du "ténu", c'est faire l'expérience du "grand" dit Barthes.