Diégèse  jeudi premier décembre 2011


ce travail est commencé depuis 4353 jours et son auteur est en vie depuis 18806 jours (2 x 9403 jours)
2011




hier
L'atelier du texte demain




François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Gustav
J'arrive dans une ville inconnue puis je me souviens que toutes les villes me sont inconnues. Je marche dans une rue. Je suis seul. Puis je me souviens que je suis toujours seul. Je rentre alors sans rien en penser.




On comprend assez bien ce que se racontent les personnages et la scène, toute la scène qui se joue entre eux, et cela même s'il n'y avait pas le sous titrage. Et à la fin, on saurait presque lire le roumain si proche du latin.
On compatit aussi à l'austérité du couloir de l'immeuble. L'émotion de la femme à la voix bien timbrée ne paraît pas feinte.

Bref le film marche bien. Elle est en colère et il est contrit.

L'acmé de l'intrigue, c'est bien sûr quand elle dénonce son aliénation ménagère par le nom des marques de produits lessiviels ou d'appareils électroménagers et que lui se défend, mal, par les marques de son aliénation bureaucratique.

Mais le détail terrible, ce qui détruit la démonstration, ce qui montre que le regardeur ciblé, qui est un publicitaire, est du côté du rieur et du manipulateur, ce sont les pantoufles ridicules dont la femme est affublée.

Ce seul élément de sous-texte parvient à prouver que cela reste de la publicité.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Alors, ce même voyageur ne sait plus s'il se cache de la mer ou si la mer se dissimule à lui. Nous ne connaissons pas les villes.
Cela pourrait être beaucoup plus simple.
... je n'aurais pas tort de juger que c'est un spectre ou une vision forgée dans mon cerveau plutôt qu'un vrai homme.












2010