Diégèse  dimanche 18 décembre 2011


ce travail est commencé depuis 4370 jours et son auteur est en vie depuis 18823 jours (7 x 2689 jours)
2011

ce qui représente 23,2163% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Daniel
Je vais les retrouver. Je ne sais pas bien ce qu'ils ont fait pendant toute une année mais je crois qu'ils ont continué à voyager sans voyager, à vaquer à leur inconsistance.




Le slogan pour ce service de programmes audiovisuels à la demande par l'internet est simple : l'histoire que vous pourriez être en train de regarder est meilleure que celle que vous vivez (dans laquelle vous êtes). Il est simple mais ambigu. La mauvaise histoire est-elle celle que vous vivez, votre vie étriquée de personnages moches parmi les moches ou bien celle que vous êtes en train de regarder dans ce petit film publicitaire ?

Si cette mauvaise histoire, c'est la vie du spectateur, terne et sans relief, entre des journées de bureau et des congés de fin de semaine dont on dit qu'ils sont toujours trop courts, ce film entre dans le genre publicitaire balisé par ceux qui, pour valoriser le produit, dévalorisent le consommateur. Mais si cette mauvaise histoire, c'est celle que le spectateur est en train de regarder, avec ces trois personnages moches qui ne disent rien ou presque, il s'agit de cet autre genre qui dévalorisant un produit concurrent dévalorise en fait le produit qu'il est censé promouvoir.

Ce qui fait que ce film est intéressant, c'est qu'il maintient cette ambiguïté par une sorte de redoublement du cynisme publicitaire. Et me vient alors ce vers d'Alain Souchon qui évoque "le mal qu'on peut nous faire"
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Tu ne prends pas la forme d'une image. On ne sait pas ce que l'on fait...
Les personnages pourront continuer. ... et parfois, il faut accepter, il faut prudemment accepter de ne rien dire, de ne rien écrire, mais pourtant sans en détourner le regard, sans regarder en arrière, sans regarder à côté. Ainsi, je ne démontre rien.


C'est la fin de l'année.









2010