Diégèse  dimanche 25 décembre 2011


ce travail est commencé depuis 4377 jours et son auteur est en vie depuis 18830 jours (2 x 5 x 7 x 269 jours)
2011




hier
L'atelier du texte demain




François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Mathieu
Je ne m'ennuie jamais et c'est un handicap sérieux dans cette société de divertissement. Tout ce qui m'entoure me dit en permanence d'acheter pour ne plus m'ennuyer, d'aimer pour ne plus m'ennuyer, de lire et d'aller au cinéma pour ne plus m'ennuyer et moi, qui ne m'ennuie pas, je demeure dans ce sentiment de solitude et je regarde les nuages en pensant à Baudelaire.




Quand j'étais enfant, au moment de Noël, il y avait une curiosité à regarder des films qui montraient les fêtes de Noël du temps d'avant, qui était avant la guerre et qui était un temps de neige et de frimas où le Père Noël apportait des jouets en bois et des friandises rares mais colorées.
Regarder ce film aujourd'hui est comme regarder ce Noël du temps d'avant, qui est un Noël de téléviseurs cathodiques volontiers crachotants et d'ampoules à filaments.
Il reste donc seulement à espérer que ce ne soit pas, bientôt, le temps de l'avant-guerre.
Quant à ce jeu vidéo, contre toute attente, il aura été un échec. C'est sans doute qu'il y avait un redoublement fictionnel qui empêchait la symbolisation. S'il est en effet possible d'imaginer un extra-terrestre fragile, enfantin et touchant et de s'identifier à lui quand on est un enfant et même quand on n'est plus un enfant, il n'y a plus aucun intérêt à désincarner cet extra-terrestre vers quelques pixels encore assez grossiers. Dans le jeu vidéo d'alors, le pacte fictionnel ne fonctionnait pas et, dès lors, il demeurait plus amusant de jouer à Pong.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... et pourtant je m'oblige au souvenir, à ce souvenir. Je croyais que c'était important.
Et si ce n'était pas une distraction, qu'est-ce que ce serait ?
Et puisque les arguments de ce genre ne peuvent avoir aucun effet sur ceux qui entendront mes raisons...












2010









C'est dans cette mise à disposition fantasmatique de l'autre que naît l'ennui de l'autre qui n'est jamais qu'un autre ennui de soi.