Diégèse  mercredi 9 février 2011



ce travail est commencé depuis 4058 jours et son auteur est en vie depuis 18511 jours (107 x 173 jours)
2011




hier
L'atelier du texte demain




Pour s'établir dans le monde, on fait tout ce que l'on peut pour y paraître établi.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Gustav
Il y a longtemps que je n'ai pas entendu sa voix. Je ne suis pas certain de devoir encore l'entendre et je me souviens que parfois, elle me faisait rire, avant de la craindre puis de redouter son absence même.





Il y a l'image et puis il y a le son. De l'image je n'écrirai rien et surtout rien des dégoulinures blanchâtres et de la proximité de l'ongle avec cette surface lisse.
J'écouterai et j'écouterai cependant encore l'argument publicitaire. Cette voix. Cette façon d'interpeller le consommateur, de le culpabiliser à l'avance à l'idée qu'il pourrait ne pas bien faire, cette façon d'exagérer, d'être dans l'exagération... Et cette condescendance faussement pateline... Cela me rappelle une autre voix.
Et soudain c'est évident. Cette voix, c'est celle sur laquelle Nicolas Sarkozy a dû prendre modèle à Neuilly en 1976.
Écoutez encore. Vous n'entendrez plus que ça.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Ce n'est que beaucoup plus tard que ce vide s'est maquillé d'un semblant de narration. Il me semble que se file une intrigue, qui fonctionne d'ailleurs plutôt comme un argument au texte.
Je suis là pour travailler.



Dans le soir qui me ramène, c'est bien une sensation de transparence qui me prend et me transporte...









2010









... l'écriture se distend, se recroqueville...