Diégèse  mercredi 5 janvier 2011



ce travail est commencé depuis 4023 jours (33 x 149 jours)
et son auteur est en vie depuis 18476 jours (22 x 31 x 149 jours)
2011

ce qui représente 21,7742% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




François de La Rochefoucauld - Maximes

Ce qui s'écrit

Gustav
Je pourrais jouer toutes les scènes, à travers les âges, de ceux qui "feignent de croire qu'elle (la vertu) est fausse ou qui (ils) lui supposent des crimes". mais ce qui me vient, ce sont d'abord des décors, ces décors des scènes que je jouerais pour illustrer la maxime. Ce sont des bureaux vastes et solennels. Une table, des dossiers. À gauche du bureau une photo d'enfants encore jeunes. Bureau de ministre ou de haut fonctionnaire, car il faut du pouvoir pour persécuter la vertu. Pourquoi la photo des enfants ? Parce que La Rochefoucauld ne tranche pas la question de savoir, de l'homme, s'il est naturellement bon ou non.




"On ne peut jamais séparer l'énoncé de l'énonciation" disait Barthes dans son cours de 1980 et la lecture des affiches juxtapose parfois curieusement les messages publicitaires, qu'ils soient commerciaux ou institutionnels. Ainsi défilent alternativement sur un panneau "sucette" de la place Martin Nadaud du 20ème arrondissement de Paris deux affiches de la Ville de Paris. L'une est la carte de vœux du Maire, l'autre l'affiche d'une exposition sur Paris pendant l'occupation nazie aux Cordeliers. La première reproduit l'œuvre de l'artiste Michelangelo Pistoletto qui, pendant "la Nuit blanche" 2010, avait accroché sur la façade de l'hôtel de Ville des inscriptions lumineuses, de formes et de couleurs différentes exprimant dans toutes les langues "Aimer les différences" ; la seconde reproduit une photographie d'époque montrant l'installation de panneaux indicateurs en allemand sur la place de la Concorde.
Et alors ?
Dans les deux cas, il s'agit à Paris d'inscriptions multilingues. L'une est joyeuse et colorée et porteuse d'un message de paix, sans doute artistiquement un peu trop littéral. L'autre est sinistre par son pouvoir d'évoquer instantanément la guerre, le nazisme, l'occupation, la déportation, la collaboration, la défaite.
Et alors ?
Alors rien.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je ne sais pas vraiment ce que je devrais raconter et je ne suis pas certaine que cela va pouvoir constituer un récit... Nous n'avons rien à nous dire et peut-être rien à dire.
Je m'éloigne de la torture. Qu'est-ce que les hommes s'autorisent pendant les guerres ? "inlassablement en effet reviennent les opinions accoutumées, et elles s'emparent de ma crédulité..." (Descartes) Les enfants applaudiraient le passage dans les gares pavoisées de la machine folle.

... dans un fantasme sanitaire fasciste...









2010









Je retiens cet espace imaginaire particulier qui serait le lieu de l'écriture...