Diégèse  lundi 10 janvier 2011



ce travail est commencé depuis 4028 jours et son auteur est en vie depuis 18481 jours (18481 = nombre premier)
2011




hier
L'atelier du texte demain




Les hommes ne sont pas seulement sujets à perdre le souvenir des bienfaits et des injures ; ils haïssent même ceux qui les ont obligés, et cessent de haïr ceux qui leur ont fait des outrages.
L'application à récompenser le bien, et à se venger du mal, leur paraît une servitude à laquelle ils ont peine de se soumettre
.

François de La Rochefoucauld - Maximes
Ce qui s'écrit
Mathieu
J'avais pourtant apporté mon amour, tu n'en voulais rien savoir.
J'avais pourtant apporté ma colère, tu n'en voulais rien savoir.
J'étais venu vers toi et tu n'en a rien su.
J'étais venu pour toi et tu m'as fait outrage.



Il y a de la naïveté coupable dans la violence des titres des magazines et ce titre, la chasse aux chrétiens, est particulièrement violent, particulièrement naïf, particulièrement coupable.

L'image.

Un visage de femme, tête couverte comme une nonne, comme la vierge.
Les lèvres sont peintes, d'une sensualité presque forcée.
Les sourcils drus sont très dessinés.
Les cils sont charbonneux.
La ferveur et la sensualité.

Marie-Madeleine.

Il n'y a rien à gagner de vouloir jouer martyre contre martyre.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je pensais à ton silence accolé à mon silence, embrassé par mon silence et nos deux silences étaient notre seule rencontre.







... journées où le sexe surgit dans la banalité quotidienne...









2010









L'accident, qui est toujours le récit de l'accident, qui n'est jamais que le récit de l'accident, a donc accès au mythe, à la mythologie.