Diégèse  mardi 5 juillet 2011



ce travail est commencé depuis 4204 jours et son auteur est en vie depuis 18657 jours (33 x 691 jours)
2011

ce qui représente 22,5331% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Nous oublions aisément nos fautes lorsqu'elles ne sont sues que de nous.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Noëmie
Je ne me souviens bien que de quelques instants qui se connectent ensemble de façon impromptue et dès lors, cette place de village rejoint une agora antique, le chemin de l'enfance cette aire de repos sur la route des vacances.




La fiction ne fonctionne que si le spectateur accepte de comprendre non pas ce que lui montre l'auteur mais bien son intention. En cela un film est toujours culturel, même un film publicitaire. Ici, l'intention réside dans un jeu de mot qui fait des "chippendales" des "chickendales". Si le spectateur adhère à ce jeu de mots, la scène se déroule sans encombres et il peut même sourire. S'il ne le comprend pas ou s'il ne le repère pas, ou encore s'il ne veut pas le repérer ni le prendre en compte, la perplexité peut le gagner. Car il se demande alors pourquoi l'annonceur veut faire publicité du fait qu'il utilise pour ses sandwichs des poulets musculeux et castrés. Il se demande aussi ce qui justifie l'hystérie jouée du public féminin pour ces poulets castrés et croit comprendre que les poulets castrés, et sans doute justement à cause de cette castration, sont passés à la casserole ou au grill. Il s'arrêtera sur l'ambiguïté de l'expression "passer à la casserole" et pensera peut-être aux métaphores culinaires associées à l'acte sexuel. Il se rappellera enfin que les Bee-Gees, on l'a déjà écrit, chantent d'une voix de castrat. Il vérifiera enfin que le chapon est bien un coq castré et engraissé, doutant que ces sandwichs soient confectionnés avec des chapons...

Bref il ne comprendra rien, sinon que tout cela est vaguement dégoutant.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je n'oublie plus désormais... La mer nous rappelle la vie.
Alors je vais les laisser partir.
Je précise : si je me tourne du côté du faux, je me tromperai purement et simplement... (Descartes)

C'est la nuit, je rentre dans la lumière toute de néons... Il y a une sensation de légèreté...









2010









... et je joue un personnage au dedans de moi-même...