Diégèse  lundi 25 juillet 2011



ce travail est commencé depuis 4224 jours et son auteur est en vie depuis 18677 jours (19 x 983 jours)
2011

ce qui représente 22,6161% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




L'on fait plus souvent des trahisons par faiblesse que par un dessein formé de trahir.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Gustav
Désormais, quand on me demande si je me souviens, si je me rappelle, comme dans la chanson, quel que soit l'objet de la question, je réponds que oui, que je me souviens, que je me rappelle. Puis je demeure silencieux, on me laisse à mon silence et rien ne ressemble plus au silence de la mémoire que le silence de l'oubli.




Plastiquement, c'est assez réussi.

Cependant, il s'agit d'une d'une publicité pour une banque, et il s'agit de clous. L'association "clou" et "argent" donne  assez facilement l'expression "cela ne vaut pas un clou".  En outre, la métaphore "être cloué" quand elle s'applique à une personne, et ici le client de la banque, est le plus souvent suivi de "au lit", par la maladie  voire "sur un fauteuil roulant", par paralysie.  Ainsi, le spectateur client n'aura certainement pas très envie de s'identifier à un clou...

Mais il faut ajouter à cela le rapport angoissant de domination du clou de droite sur le clou de gauche... le premier répétant au second que "ce n'est pas gagné". Ainsi, le clou - le client - qui voudrait "jouer à la bourse", à domicile u non, n'est pas certain de gagner. Bref, c'est en fait une très bonne publicité anti capitaliste, contre les jeux d'argent et les rapport de domination de classe contre classe.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il n'y a dans le temps de la vie, aucune accélération.



... en tant qu'elles sont en ma pensée, et voir lesquelles d'entre-elles sont distinctes, lesquelles confuses.












2010









Je me souviens parce que je dis que je me souviens.