Diégèse  vendredi 29 juillet 2011



ce travail est commencé depuis 4228 jours et son auteur est en vie depuis 18681 jours (3 x 13 x 479 jours)
2011

ce qui représente 22,6326% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




L'orgueil se dédommage toujours et ne perd rien lors même qu'il renonce à la vanité.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Daniel
J'ai cru, plus jeune, que l'été se montrait propice à l'écriture, avec ses longues nappes de temps effilochées en conversations légères. Mais je croyais aussi que l'été était propice à l'amour. L'amour évanoui, l'écriture estivale s'est révélée comme étant ce qu'elle avait sans doute toujours été : un fantasme.




On pourra supposer, à cause de l'opéra, que la scène se déroule à Naples ou à Milan. Et l'on aura compris que le personnage principal connait un orgasme  non sollicité. Mais alors, qu'est-ce qui le fait jouir ? L'opéra, certainement, car il n'est pas probable que ce soit la perspective de se faire couper les cheveux par le barbier.

Mais alors que dit ce film ? Que les gros durs italiens aux allures de mafieux, aiment l'opéra et sont éjaculateurs précoces ? Quel intérêt ? Mais surtout, que faire, publicitairement, d'un tel préjugé ? Rien, justement et c'est cela l'intention de la forme de ce film. La scène est en effet intentionnellement distancée pour inhiber l'identification du spectateur masculin avec le personnage. Car la marque de préservatif fait le pari que l'homme pourra acquérir, dans le secret de son âme, des capotes pour jouir moins vite, à la condition de ne pas être identifié comme éjaculateur précoce quand il en fera l'acquisition. Car ce que montre ce film, d'abord, c'est que l'éjaculation précoce est un tabou féroce et qu'il n'est pas permis d'en parler directement.

Pour le reste, l'homme jouit comme s'il débutait une crise d'épilepsie.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

C'est déjà une histoire mais ce n'est pas un roman.
... et nos paroles aussi et nos sentiments, nos sentiments véritables et nos sentiments joués.
... stupéfait de tant de légèreté superficielle. Si on éclaire un objet opaque avec deux sources lumineuses ponctuelles, chaque source provoquera son propre cône d'ombre... ... dans cette maison qui n'est jamais abandonnée l'été.










2010