Diégèse  vendredi 24 juin 2011



ce travail est commencé depuis 4193 jours et son auteur est en vie depuis 18646 jours (2 x 9323 jours)
2011

ce qui représente 22,4874% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




La civilité est un désir d'en recevoir, et d'être estimé poli.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Daniel
Il arrive que les personnages soient fatigués. L'auteur peut réagir de différentes manières. La meilleure, d'expérience, est encore qu'il s'éloigne, qu'il se retire, qu'il s'absente... Les personnages fatigués n'ont pas besoin d'auteur.




Germaine était un personnage récurrent chargé de représenter la tradition et l'authenticité. C'est pourquoi elle avait un accent berrichon ou bourguignon, très forcé et un accoutrement d'une servante de Molière. Pourtant, quelques années auparavant, Germaine n'était ni berrichonne, ni bourguignonne, mais dauphinoise et l'accent dauphinois... Mais Germaine a l'authenticité cosmopolite... Elle utilise le mot "carabistouilles" qui est surtout un belgicisme de la région de Bruxelles. Faudrait-il dire alors un "bruxellisme" ?

Peu importe.

Ce qui importe en revanche, c'est que la jeune femme n'en peut plus de Germaine et des cinq œufs frais au kilo, qu'elle est excédée, dès qu'elle s'assoit, qu'elle sourit à Germaine, un peu, avant de reprendre un air navré.

Car il ne faudrait quand même pas que l'authenticité, ça fasse pauvre, car la pauvreté, dans la publicité, ne peut être que ridicule.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Puisque le passé est impossible... Nous sommes ici pour que je puisse aller de nouveau vers l'avenir...

Et la vie se transforme.



... dans l'impossibilité même d'imaginer soutenir une conversation...









2010









Plus les jours se font clairs et plus le soleil se démène, plus l'écriture s'amenuise en s'adoucissant.