Diégèse  vendredi 27 mai 2011



ce travail est commencé depuis 4165 jours et son auteur est en vie depuis 18618 jours (2 x 3 x 29 x 107 jours)
2011

ce qui représente 22,3708% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




La jeunesse change ses goûts par l'ardeur du sang, et la vieillesse conserve les siens par l'accoutumance.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Gustav
Dans mon oubli, je n'ai pourtant jamais oublié mon âge, me souvenant que tout âge est à celui qui le vit l'âge des désolations.




La publicité pour les crèmes glacées présentées en cornets ou en pains que l'on consomme en les léchant et en les mordillant a excité les réalisateurs de films publicitaires. Ils posent ainsi quelques équations simples qui voudraient que le cornet de glace soit un pénis qui procure à celle - ou à celui - qui le suce un plaisir qui s'apparente à un plaisir sexuel. Cependant, l'équation étant posée de façon très littérale, encore faut-il que les marques puissent être distinguées les unes des autres. Celle-ci "pousse" le message et passe du plaisir à l'orgasme : jet d'eau éjaculatoire, îlot submergé par les flots, voix féminine off qui se brise légèrement en prononçant, pour la dernière fois du film, le nom du produit qui reste craquant jusqu'au bout.
Pour autant, est-ce que cela fonctionne ?
La littéralité, même grossièrement déguisée, demeure littérale. Le publicitaire lit Freud comme on lit un manuel de recettes de cuisine et ne pourra jamais maîtriser les associations que ses films vont provoquer. Ainsi, si le consommateur est un homme, la perspective de cette consommation "jusqu'au bout", par une femme, d'un appendice qui donne du plaisir peut provoquer des sensations désagréables sinon angoissantes. S'il s'agit d'une consommatrice, pourquoi voudrait-elle d'un pénis aussi froid ? Car il y a bien là un oxymore qui est de présenter une glace comme étant très chaude. Si les consommateurs sont des enfants, ils en concluent que le produit n'est pas pour eux et que c'est dégoûtant..
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il est parfois difficile de savoir exactement ce que les gens regardent, ce qu'ils regardent vraiment. Je ne sais plus quoi écrire, si j'ai jamais su écrire quelque chose de vous.
Nous allons rester dans le texte, collés au texte.
Moi je ne me suis pas encore accoutumé à l'idée qu'il n'y a rien de vrai à la contemplation des choses corporelles...


Si tu crois que je vais croire tes balivernes.









2010









Je retiens qu'écrire, c'est fixer, c'est figer et que c'est donc aussi détruire.