Diégèse  mercredi 16 mars 2011



ce travail est commencé depuis 4093 jours et son auteur est en vie depuis 18546 jours (2 x 3 x 11 x 281 jours)
2011

ce qui représente 22,0694% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




L'amour de la gloire, la crainte de la honte, le dessein de faire fortune, le désir de rendre notre vie commode et agréable, et l'envie d'abaisser les autres, sont souvent les causes de cette valeur si célèbre parmi les hommes.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Mathieu
J'aime le silence qui précède les explosions de joie d'une foule, d'un peuple et je peux en être ému jusqu'aux larmes mais je déplore alors, que la cause, le plus souvent, n'en vaille pas la peine. Il y a cela, que l'on marchande et que l'on vend la capacité d'un peuple à s'imaginer grand, ensemble.




Il arrive que la publicité doive vendre un produit qui n'est pas un produit. Ainsi, dans ce film de 1998, il ne s'agirait pas de vendre des vêtements ou des chaussures de sport. D'ailleurs le film n'en montre pas. Mais il s'agit de vendre une idéologie supposée être celle du sport : le courage voire le martyre, le don de soi pour une cause collective, nationale, patriotique : la France championne du monde de football.
Mais pourquoi ? Est-ce pour la jeunesse, pour donner exemple à la jeunesse du pays ? Silencieux, assez inquiétants, de plus en plus inquiétants à mesure que le film avance, les jeunes mis en scène dans ce film semblent vaguement désabusés, pétrifiés, plus qu'en attente de la victoire. Si le film dit qu'il faut gagner pour la France et même pour la gloire de la France dans une assomption 'footballistique", il montre surtout qu'il faut gagner pour "sauver" la France d'un ennemi inquiétant qui serait la jeunesse, une jeunesse bigarrée, désœuvrée, potentiellement agressive.
Alors, qu'est-ce qui sauvera la France ?
Dans la hiérarchie des valeurs du sacrifice personnel et collectif, on remarquera qu'il y a la gloire du joueur, la gloire de l'équipe, la gloire de la Fédération française de football, et, juste avant celle de la patrie, la gloire de la marque, du sponsor, de l'annonceur. C'est donc par la marque que la France va être sauvée et c'est ce qu'il fallait démontrer, que la publicité vend toujours un produit, même quand elle fait semblant de ne pas le faire, elle le fait quand même... autrement.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Qu'est ce que nous allons faire ?
Après, c'est professionnel.














2010









Je retiens le passage du temps qui passe et l'instant fragile, ce point fixe et fragile, le printemps.