Diégèse  lundi 3 octobre 2011


ce travail est commencé depuis 4294 jours et son auteur est en vie depuis 18747 jours (32 x 2083 jours)
2011




hier
L'atelier du texte demain




François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Daniel
Il me semble parfois que je me souviens de textes que je n'ai pas encore écrits. Dès lors, la tentation est grande non seulement de ne pas les écrire, mais aussi de ne plus écrire, jamais, du tout, comme si cela était une preuve de la vanité de toute entreprise scripturale. Il y aurait un "déjà là" qui pourtant serait une absence.




Hier, déjà, il s'agissait d'un film pour ce festival argentin de cinéma indépendant.

Aujourd'hui, le film aborde un autre genre supposé, celui du film ethnique, oriental, sans doute indien ou pakistanais, pourvu d'une musique lancinante, d'images pathétiques d'une enfance souffrante mais crasseuse et d'arrière-plans que l'on suppose symboliques.

Soit.

Le film affirme que le cinéma indépendant ne ressemble plus à cela, et donc qu'il a été comme cela. Cela, c'est à dire ennuyeux.

Il faudrait donc trouver cela ennuyeux. Mais surtout, il ne dit rien de ce qu'il serait devenu. Autre chose ou la même chose ? On supposera qu'il ne s'agit pas d'un festival de films indépendants qui ressemblent au cinéma commercial, qui lui, n'est jamais supposé être ennuyeux.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
L'auteur que je suis ne parvient pas à se satisfaire de la disparition brutale des personnages qui conduit nécessairement à la disparition de l'auteur.

Aujourd'hui, rien ne dit que les personnages vont accepter cette défaite, ni qu'ils vont la relever.
En dehors de la proclamation intense de ce manque et de l'amour qui le soigne, je me trompe.












2010









Je ne sais qu'écrire ces souvenirs que je n'ai pas vraiment.