Diégèse  lundi 17 octobre 2011


ce travail est commencé depuis 4308 jours et son auteur est en vie depuis 18761 jours (73 x 257 jours)
2011




hier
L'atelier du texte demain




François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Mathieu
Le lecteur d'un récit se souvient des lieux où sont passés les personnages mais il lui arrive de les mêler avec ceux qu'il fréquentait alors qu'il lisait. Se retrouvent ainsi liés dans sa mémoire tel bout de square avec Constantinople et sa chambre est peuplée des fantômes des villes américaines.



Mais à quoi jouent-ils ?
Ou plutôt quelle scène jouent-ils ?
L'acteur est à l'évidence à contre rôle car plutôt réputé sympathique il joue l'antipathique. L'actrice joue son rôle qui est toujours le même rôle, ou qui l'était. Le spectateur se dit que la bonne de la famille bourgeoise de La Vie est un long fleuve tranquille a trouvé un emploi de secrétaire de direction, ce qui, malgré tout, représente dans l'imaginaire social une ascension sociale.

Mais à quoi jouent-ils ?
À rien.

Ou alors à Don Camillo et le rôle de Dieu est joué par la Poste.

Ils ne jouent à rien et d'ailleurs l'acteur se trompe et finit dans la bousculade de ses mots creux par dire "travel" au lieu de "traveller", ce qui n'est assurément pas dans le scénario.

Alors ? Qu'est-ce qu'il y a écrit là ?

Rien.

Vraiment rien.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Il n'y a jamais de conséquences.
Est-ce que les personnages ont de la mémoire ? ... car le mal, le vrai mal, n'emprunte pas deux fois les mêmes sentiers...



Est-ce à cause de ta voix que désormais toutes les voix se brouillent ?









2010