Diégèse  lundi 24 octobre 2011


ce travail est commencé depuis 4315 jours et son auteur est en vie depuis 18768 jours (24 x 3 x 17 x 23 jours)
2011




hier
L'atelier du texte demain




François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Daniel
Est-ce que les personnages qui ont mal au crâne peuvent donner mal au crâne au lecteur ? Ce n'est pas certain. Le lecteur le plus attentif pose des limites à l'identification. Le lecteur picore ainsi entre les situations du texte, prenant celles qu'il aime, laissant les autres. C'est ce qui rend le texte - ou le film - pornographique intéressant en tant qu'archétype du récit.




Il s'agit d'un accessoire de voyage qui permet de jouer partout comme le proclame le slogan. Il est dès lors loyal de se demander ce que cet accessoire permet de faire, à quoi il sert, à quoi il sert vraiment.
À l'évidence, il sert à fraterniser avec la population lors de voyages précaires en solitaire effectués en stop ou dans des autobus déglingués .
Mais il permet surtout de n'être jamais perdu, de demeurer soi même quel que soit le lieu où l'on est et de parier, avec succès, sur le caractère universel de la culture du football.
Il permet de faire tout cela, c'est à dire de ne rien faire, de voyager sans vraiment voyager. Il est l'instrument ultime de la colonisation de la planète par la médiatisation d'un jeu de balle au pied.
Le footballeur qui joue dans le film est peut-être connu. Je n'en sais rien.
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Cela m'ennuie de parler des personnages. Je ne sais plus ce qu'est le sommeil.
Les médias n'ont peut-être plus de pouvoir. Résistance.



La journée est marquée par le mal de crâne insistant qu'aucun médicament n'aura su arrêter.









2010









"Je fais un texte." Mais ce n'est pas certain.