Diégèse  mercredi 14 septembre 2011



ce travail est commencé depuis 4275 jours et son auteur est en vie depuis 18728 jours (23 x 2341 jours)
2011

ce qui représente 22,8268% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




La véritable éloquence consiste à dire tout ce qu'il faut et à ne dire que ce qu'il faut.
François de La Rochefoucauld - Maximes -
Ce qui s'écrit
Noëmie
Dans le récit de la vie, et ce récit se veut aimant, l'amour cache-cache disparait apparu à peine et décille et s'enfuit. Alors, le souvenir ne sert à rien.




Il s'agit d'un film "para publicitaire" pour inciter au don pour une association de soin des maladies mentales. Il faut dès lors s'interroger sur ce que montre le personnage choisi, jeune beau gosse blond, absorbé par le prompteur. On peut penser qu'il a été choisi justement parce qu'il n'a pas l'air fou du tout et que le propos est de prouver ainsi que cela peut concerner beaucoup plus de citoyens américains que la folie furieuse de l'asile. Mais à l'observation, l'image décroche du propos. C'est d'abord cet appareil qui donne cet aspect perdu à son regard, qui fait que ses yeux vont de gauche à droite sans rencontrer vraiment la focale de la caméra. C'est aussi cet exercice de lecture, incarné mais désincarné qui donne l'impression qu'il a avalé une boite d'anxiolytiques.
Et puis il y a ce jeune homme qui ferme les yeux, contre toute attente, juste lorsqu'il prononce le terme "emotional". Enfin, il paraît certain que la séquence d'enregistrement a été précédée d'un fou rire.

Ainsi, ce jeune homme "sain" qui fait appel au don, parce qu'il est dans ce film qui, comme tout film publicitaire, veut inciter à un passage à l'acte extra diégétique, finit par assimilation par prendre la figure du fou. Il suffit pour s'en persuader de regarder le film plusieurs fois d'affilée.

Faites-en l'expérience.

(!)
2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
La route traverse les nuances de l'asphalte. Nous pourrions imaginer une fiction qui prend parti.




Le souvenir s'évanouit avant que le mégot ne finisse. J'ai peur. Alors, je te parle, alors je te dis les mots de tous les jours.









2010









Ainsi, je me veux dire aimant, je veux me dire, aimant.