Diégèse  mardi 21 août 2012



ce travail est commencé depuis 4617 jours et son auteur est en vie depuis 19070 jours (2 x 5 x 1907 jours) 2012

ce qui représente 24,2108% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel
Il y a de nombreuses façons de considérer les vacances, de regarder les vacances telles qu'elles se mettent en scène partout et jusque dans les lieux les moins appropriés. Car les vacances sont cette résurgence du temps immémorial où l'humanité se déplaçait en tribus. Les vacances n'ont ainsi de sens, ne prennent tout leur sens que si elles sont l'occasion de transhumances et de rassemblements, et même d'agglutinations. Passer seul des vacances s'apparente à une perversion.

Noëmie
Et davantage encore, les vacances sont l'imaginaire d'un inconfort inconfortable. On est toujours moins bien que chez soi. Il y a des insectes et des voisins d'autant plus importuns qu'on ne les connait pas. Ce matin, j'ai pris un taxi gare de l'est, qui revenait des aéroports, le pare-brise taché de bestioles en grappes. Je me suis imaginée en Afrique. Le soir, on annonçait une canicule, après la pluie. J'ai alors aimé les vacances.

Mathieu
Je croyais que tu n'aimais pas les vacances car elles se ressemblaient toutes. Alors que c'est là justement leur charme. Les vacances sont un seul et même souvenir réactivé chaque année, il s'agit donc toujours du même paysage, de la même plage, du même tronçon de route, voire du même virage. Il s'agit de la tentation de l'éternité, sinon de l'éternelle jeunesse.

Gustav
C'est exactement cela, de l'avenir dans du présent et c'est alors une commémoration du temps qui vient. C'est ce que l'on apprend en vieillissant.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
C'est alors une commémoration du temps qui vient. Je croyais que tu n'aimais pas les vacances.
C'est ce que l'on apprend.


J'ai pris un taxi gare de l'est, qui revenait des aéroports, le pare-brise taché de bestioles en grappes.
On annonçait une canicule, après la pluie.








2011 2010








Habituellement, l'humanité se déplace en tribus. Si les vacances sont un seul et même souvenir réactivé chaque année, il s'agit donc toujours du même paysage, de la même plage, du même tronçon de route, voire du même virage...