Diégèse  dimanche 8 avril 2012


ce travail est commencé depuis 4482 jours et son auteur est en vie depuis 18935 jours (5 x 7 x 541 jours) 2012

ce qui représente 23,6705% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Noëmie Nous sortions parfois la nuit, à l'improviste, à la recherche de sensations. Nous sortions et dans la nuit, moi, je ramassais des étoiles, très peu sans doute, mais mais très brillantes. J'avais même un peu froid.

Mathieu Non, ce n'est pas toujours comme ça. Moi, je sors rarement, avec toutes ces paresses à activer.

Gustav Tout comme moi en fait.

Daniel Le temps de la nuit est un autre temps que le temps du jour et le temps qui passe, la nuit, jouxte le temps qui ne passerait plus, qui serait le le temps de la mort, celle des personnages, celle du narrateur et celle de l'auteur, qui serait aussi le temps de l'apocalypse tout aussi bien le temps de l'instant, satori près d'une fleur, un printemps.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Très peu sans doute. J'ai même un peu froid.
Non, ce n'est pas toujours comme ça.
Tout comme moi, en fait... ... avec toutes ces paresses à activer...










2011 2010








Moi, je ramassais les étoiles. Je retiens que le temps qui passe jouxte le temps qui ne passerait plus qui serait le temps de la mort, celle des personnages, celle du narrateur et celle de l'auteur, qui serait aussi le temps de l'apocalypse tout aussi bien le temps de l'instant, satori près d'une fleur, un printemps.