Diégèse  samedi 14 avril 2012



ce travail est commencé depuis 4488 jours et son auteur est en vie depuis 18941 jours (13 x 31 x 47 jours) 2012

ce qui représente 23,6946% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel J'ai compris aujourd'hui une chose importante : pour les personnages, le temps ne passe pas, le temps ne doit pas passer, le temps est une illusion. Et pour celui qui crée les personnages, pour celui qui les regarde, le temps est long et toujours trop long. Malgré cette absence de temps, les personnages font merveilleusement semblant d'exister quand nous, qui sommes supposés ne pas être des personnages, singeons l'éternité.
Qu'est-ce que j'en pense ?
Je n'en pense rien.
J'écris.

Mathieu
Tu as raison. Quand j'ai commencé à écrire ici, dans les premiers temps, je laissais encore faire le hasard. Puis j'ai compris qu'étant un personnage, le hasard n'existait pas et ne pouvait exister. Le hasard est toujours le hasard de l'auteur. C'est pourquoi toute création littéraire ne peut être que démiurgique.

Gustav
Je me moque de vos considérations sur le temps et sur le hasard. Sans mémoire et sans souvenir, tout cela n'a pas de sens.
Un jour, j'ai ramassé de petites pierres aux pieds d'un site antique. J'ai rapporté ces petites pierres, non point vestiges archéologiques, juste cailloux de remblai et ce sont pour moi maintenant des vestiges d'un passé reconstruit, comme un passé qui se donne au passé, comme un passé qui se donne au présent, et je sais tout de ces petits cailloux, leur couleur et leur toucher, mais je ne me rappelle pas leur nombre, ni même l'endroit où j'ai bien pu les mettre.
C'est cela la vie et que l'on soit, ou non, un personnage.

Noëmie La vie, dis-tu ? Ce matin, les oiseaux chantaient, comme par inadvertance. Penses-tu que tu supporteras mon désir ? C'est cela la vie.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Dans les premiers temps je laissais encore faire le hasard. Je n'en pense rien. J'écris.
Car pour les personnages, le temps ne passe pas, le temps ne doit pas passer, le temps est une illusion pour celui qui les crée et pour celui qui les regarde, le temps toujours trop long de celui qui les regarde.
J'ai ramassé de petites pierres aux pieds d'un site antique. j'ai rapporté ces petites pierres, non point vestiges archéologiques, juste cailloux de remblai et ce sont pour moi maintenant des vestiges d'un passé reconstruit, comme un passé qui se donne au passé, comme un passé qui se donne au présent, et je sais tout de ces petits cailloux, leur couleur et leur toucher, mais je ne me rappelle pas leur nombre, ni même l'endroit où j'ai bien pu les mettre.

Le matin, les oiseaux chantaient, comme par inadvertance. Penses-tu que tu supporteras mon désir ?








2011 2010








Cependant, les personnages font merveilleusement semblant d'exister quand nous singeons l'éternité.