Diégèse  dimanche 2 décembre 2012



ce travail est commencé depuis 4720 jours et son auteur est en vie depuis 19173 jours (3 x 7 x 11 x 83 jours)
2012

ce qui représente 24,6180% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Gustav
Moi qui ne me souviens de rien, je me souviens parfois de mes rêves et je sais alors que ce sont des rêves puisque je m'en souviens. Ce qui fait le rêve, le plus souvent est l'absence, le manque de continuité. Et cependant dans l'état de sommeil, il me semble que je peux aussi, et sans difficulté, éprouver les mêmes impressions de continuité que pendant l'état supposé de veille et que sans doute ces impressions de continuité contribuent fortement à l'effet de réel du rêve. La chronologie du rêve n'est pas a-chronologique mais elle est diégétique. C'est par le rêve que l'homme a inventé la fiction.

Mathieu
Mais ce qui fait le rêve et ce qui fait donc le temps, c'est le manque. Souvent, je cherche le manque comme je cherche dans le paysage ce petit morceau de l'océan qui apparaît enfin au bout du voyage. Je le trouve et le manque demeure. Ou c'est parfois un son au sein d'une mélodie et je ne connais pas le son qui revient souvent, toujours, que je retrouve dans des morceaux de musique fort différents les uns des autres, sans que je puisse lui donner un autre nom que l'air du temps.

Noëmie
Je rêve et je chante et je fais tout cela jusqu'à la plage d'Avola et à aucun moment de ce voyage court et agréable je ne me suis souvenu vraiment d'un bout de route particulier, d'un quartier de mur, d'une perspective. Je dormirai ce soir pas très loin du portail qui ouvre sur la mer, pas très loin de cette usine murée par l'oubli.

Daniel
Le manque est toujours un manque de tendresse et nous allons prendre un peu de temps pour nous rappeler ce que la tendresse peut dire. Car les personnages n'ont pas encore commencé à exister à cause de ce manque-là.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il fait tout cela jusqu'à la plage d'Avola et à aucun moment de ce voyage court et agréable il ne s'est souvenu vraiment d'un bout de route particulier, d'un quartier de mur, d'une perspective. Nous allons prendre un peu de temps pour nous rappeler ce que la tendresse peut dire.
Et les personnages n'ont pas encore commencé à exister.
Et cependant dans l'état de sommeil, il me semble que je peux aussi, et sans difficulté, éprouver les mêmes impressions de continuité et que sans doute ces impressions de continuité contribuent fortement à l'effet de réel du rêve...
... pas très loin du portail qui ouvre sur la mer.
Tu ne connais pas le son qui revient souvent, toujours, que je retrouve dans des morceaux de musique fort différents les uns des autres, sans que je puisse lui donner un autre nom que l'air du temps.








2011 2010








Moi qui ne me souviens de rien, je me souviens parfois de mes rêves et je sais alors que ce sont des rêves puisque je m'en souviens. Je retiens que je cherche le manque comme je cherche dans le paysage ce petit morceau de l'océan qui apparaît enfin au bout du voyage.