Diégèse  jeudi 13 décembre 2012



ce travail est commencé depuis 4731 jours et son auteur est en vie depuis 19184 jours (24 x 11 x 109 jours)
2012

ce qui représente 24,6612% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Mathieu
On nous demande parfois si nous pouvons aimer, nous les personnages. Je réponds à cela que nous sommes des personnages et que pourtant nous aimons et cette capacité à aimer nous rapproche des lecteurs et il n'y a même jamais que cette capacité à aimer longuement et douloureusement qui permet que, parfois, nous nous rapprochions des lecteurs. Car les lecteurs, qui sont supposés ne pas être des personnages, aiment, ou font semblant d'aimer.


Gustav
Je ne sais pas si j'aime mais je crois que j'ai aimé et je crois ême que de cela je pourrais parfois me souvenir encore. Je me souviens  être à Marina di Ascea et ne rien en dire. Je sais que les statues ont recouvert un jour Marina di Ascea et puis, enterrées, ont rongé l'espoir, abandonné. C'est le soir et je me rappelle la voix de Roland Barthes terminant ce cours en 1976 par l'aveu que le soir est de l'angoisse pure. Je ne retiens rien que le froid et cette idée fixe que tu as existé et que je me souviens de toi. C'est cela la vie de personnage et c'est ennuyeux.

Daniel
Je ne me demande plus vraiment ce que le texte va leur faire, ce qu'ils vont faire du texte. C'est ennuyeux.

Noëmie
Et pourtant il suffit d'une conversation autour d'un verre glacé, qui rafraîchit les mains et qui peut étourdir avant le sommeil. Il suffit de cela, un peu de banalité pour que le texte et les personnages repartent.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je me rappelle la voix de Roland Barthes terminant ce cours en 1976 par l'aveu que le soir est de l'angoisse pure. Être à Marina di Ascea et ne rien en dire.
Je ne me demande plus vraiment ce que le texte va leur faire, ce qu'ils vont faire du texte.


Je sais que les statues ont recouvert un jour Marina di Ascea et puis, enterrées, ont rongé l'espoir, abandonné.
... une conversation autour d'un verre glacé, qui rafraîchit les mains et qui peut étourdir avant le sommeil.








2011 2010








Nous sommes des personnages et pourtant nous aimons et cette capacité à aimer nous rapproche des lecteurs et il n'y a même jamais que cette capacité à aimer longuement et douloureusement qui permet que, parfois, nous nous rapprochions des lecteurs. Je ne retiens rien que le froid et cette idée fixe que tu as existé et que je me souviens de toi.