Diégèse  dimanche 30 décembre 2012



ce travail est commencé depuis 4748 jours et son auteur est en vie depuis 19201 jours (7 x 13 x 211 jours)
2012

ce qui représente 24,7279% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Noëmie
Je ne sais plus depuis combien d'années désormais je termine le voyage italien à Bordighera. Je vieillis mais mes frissons demeurent intacts et les palmes se balancent et projettent de la couleur en éclabousse comme la première fois. Je vais encore une fois me reposer près de l'olivier peint par Monet en 1884, par goût de la commémoration sans mémoire et par goût des oliviers antiques qui donnent place à toutes les rêveries. Je suis dans la couleur.

Mathieu
C'est vrai que les rues de Bordighera connaissent la couleur des peintres.

Gustav
Les peintres connaissent la couleur mais ce sont des insensés. Ils n'ont d'autres souvenirs et c'est en fait, peu, si peu, rien.

Daniel
La couleur, la lumière sont vivantes et c'est donc le présent. Ce présent n'a donc pas besoin du souvenir. On ne se souvient que de ce qui est actuel mais pas du présent. Comme le dit Roland Barthes, le présent est vivant tandis que l'actuel peut n'être qu'un bruit, quelque chose qui n'est pas vivant. Ainsi, Proust ne se souvient pas de la madeleine, il revit la même expérience qui est le même présent. Le récit qui suit cette redite du présent est superflu et c'est aussi cela l'humilité orgueilleuse de l'écrivain. 

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je vais encore une fois me reposer près de l'olivier peint par Monet en 1884, par goût de la commémoration sans mémoire et par goût des oliviers antiques qui donnent place à toutes les rêveries. Les rues de Bordighera connaissent la couleur des peintres.


En fait, peu, si peu, rien. Mais ce sont des insensés... ... et les palmes se balancent et projettent de la couleur en éclabousse.









2011 2010








Je vieillis mais mes frissons demeurent intacts. Le présent est vivant tandis que l'actuel peut n'être qu'un bruit,
quelque chose qui n'est pas vivant
. Roland Barthes