Diégèse  lundi 31 décembre 2012



ce travail est commencé depuis 4749 jours et son auteur est en vie depuis 19202 jours (2 x 9601 jours)
2012

ce qui représente 24,7318% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Daniel
Nous savons que la fin de l'année est une convention qui ne change rien au déroulement des jours.

Gustav
Nous savons que la fin de l'année est une convention qui ne change rien au déroulement des jours.

Mathieu
Nous savons que la fin de l'année est une convention qui ne change rien au déroulement des jours.

Noëmie
Nous savons que la fin de l'année est une convention qui ne change rien au déroulement des jours.

Daniel
Nous sommes réunis, quatre personnages, dans l'hôtel Le Corbusier de Marseille, comme nous l'avons déjà été et l'immeuble porte nos retrouvailles silencieuses comme il  portera demain notre séparation.

Gustav
Il y a ce voyage, ces paroles et notre oubli itératif.

Noëmie
Nous ne dirons pas au revoir.

Mathieu
J'aurais dû m'en douter.

Daniel
Il y a tant et tant de propositions insistantes de faire des bilans, des retours en arrière, des bêtisiers continument déversés sur les ondes, que c'est le jour, que c'est vraiment le jour pendant lequel, tout le jour et même toute la première partie de la nuit, le jour où il faut, où il faut vraiment, où il faut assidument s'abstenir de retenir quelque chose, s'abstenir de retenir quoi que ce soit des années précédentes. Nous ne retiendrons rien que quelques maximes qui nous porteront demain et tout au long de l'année.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Nous sommes réunis, quatre personnages, dans l'hôtel Le Corbusier de Marseille, comme nous l'avons déjà été et l'immeuble porte nos retrouvailles silencieuses. ... ce voyage, ces paroles.
Nous ne dirons pas au revoir.

J'aurais dû m'en douter.










2011 2010








Nous savons que la fin de l'année est une convention qui ne change rien au déroulement des jours. Il y a tant et tant de propositions insistantes de faire des bilans, des retours en arrière, des bêtisiers continument déversés sur les ondes, que c'est le jour, que c'est vraiment le jour pendant lequel, tout le jour et même toute la première partie de la nuit, le jour où il faut, où il faut vraiment, où il faut assidument s'abstenir de retenir quelque chose, s'abstenir de retenir quoi que ce soit des années précédentes.