Diégèse  samedi 4 février 2012



ce travail est commencé depuis 4418 jours et son auteur est en vie depuis 18871 jours (113 x 167 jours)
2012

ce qui représente 23,4116% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Noëmie Nous sommes encore à Casalpusterlengo. La première fois, nous avions choisi de nous arrêter à Casalpusterlengo pour le nom de Casalpusterlengo. Je n'ai pas vraiment de souvenirs de ce premier voyage car nous étions souvent silencieux.
Je regarde par la fenêtre de la chambre d'hiver trop chauffée. Je suis silencieuse, encore, de ce silence inouï qui jouxte l'autre silence et la chaleur n'y peut rien, et encore moins le froid qui calme l'agitation.
Un personnage passe dans la rue, avec un bonnet et des gants. Il suffit de suivre ce personnage peut-être puisque je ne te cherche plus.
Je voudrais écrire cela mais je ne sais pas écrire cela. Je voudrais qu'on m'aide à montrer ma passion. Le texte.

Daniel
Viens avec moi te promener. La remémoration, donc le souvenir et l'amour vont l'amble avec la promenade. C'est anthropologique, c'est même un trait de civilisation.

Gustav
Le premier voyage était en 2002. Vous n'en étiez pas.

Mathieu
Moi non plus.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Car nous étions souvent silencieux. Je regarde par la fenêtre de la chambre.
Il suffit de suivre ce personnage...
La chaleur n'y peut rien, et encore moins le froid qui calme l'agitation.
J'ai choisi de m'arrêter à Casalpusterlengo pour le nom de Casalpusterlengo... Je ne te cherche plus. Je voudrais qu'on m'aide à montrer ma passion.








2011 2010








Je n'ai pas vraiment de souvenirs et je ne sais même plus ce que c'est. Je retiens, et c'est assez banal, et c'est même un trait de civilisation, sinon un trait anthropologique, que la remémoration et la promenade vont l'amble.