Diégèse  dimanche 19 février 2012



ce travail est commencé depuis 4433 jours et son auteur est en vie depuis 18886 jours (2 x 7 x 19 x 71 jours) 2012

ce qui représente 23,4724% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Gustav
Ponte di Legno se déclare la station de ski italienne la plus ancienne et j'y retrouve l'air sans objet de vacanciers brûlés qui montent et qui descendent toute la journée avant de s'écrouler sans conviction aux terrasses des cafés qui chauffent l'air glacé.
Ponte di Legno est embrumée ce matin. Dès le matin c'est le soir et quand la journée commence, elle est déjà terminée. Je la regarde donc passer d'un peu loin. Dans la brume de cette station de ski où la neige devrait arriver demain, je ne me souviens pas et je ne parviens pas à me remettre sur le chemin du souvenir. Pourtant, tout est ici propice au souvenir. Mais Bergson aurait peut-être dit que le souvenir n'est qu'une mauvaise façon de poser le problème, un mixte de la pensée.
J'ai apporté un magazine qui parle de moi et qui retrace les rôles que j'ai jouées au théâtre et au cinéma. Je ne m'y reconnais pas mais je peux imaginer que je ne supportais pas tous les personnages que je devais jouer. Jouer les imbéciles ne devait pas me déranger. J'y prenais certainement plaisir, trouvant des traits d'esprit à leur simplicité. Jouer les puissants ne me faisait sans doute pas peur, y puisant de la fragilité. Je n'aimais pas jouer les amoureux. Je ne m'y trouvais aucun talent. J'en suis certain.

Mathieu
Je trouve que tu es courageux d'écrire cela ici. Comme le dit Roland Barthes, les gens se croient obligés de s'en tenir à ce qu'on appelle une conversation générale. C'est toujours un champ intense de censure. En évoquant ton amnésie sélective, tu t'échappes de la censure du convenu.

Noëmie
Moi je crois que ce qui est censuré, d'abord, c'est l'amour et ce qui est oublié, d'abord, c'est l'amour aussi. Si je dis que j'attendais de rentrer et de penser à toi, je propose de partager un imaginaire amoureux, très barthésien, d'ailleurs, qui lève le voile de la censure et m'incarne davantage. C'est d'ailleurs pourquoi les apprentis écrivains racontent des histoires d'amour. C'est plus facile.

Daniel
Je confirme, ou bien ils racontent leur propre histoire d'amour sans même réaliser qu'ils en deviennent alors les personnages.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Et toi, qui ne te souviens pas et que je ne parviens pas à remettre sur le chemin du souvenir...
Elle est à la terrasse d'un café. Tout est propice au souvenir mais Bergson aurait peut-être dit que le souvenir n'est qu'une mauvaise façon de poser le problème.

Ponte di Legno se déclare la station de ski italienne la plus ancienne et j'y retrouve l'air sans objet de vacanciers brûlés qui montent et qui descendent toute la journée. Quand la journée commence elle est déjà terminée, je la regarde passer d'un peu loin... J'attendais de rentrer et de penser à toi...








2011 2010








Je peux imaginer que je ne supportais pas tous les personnages que je devais jouer. Jouer les imbéciles ne me dérangeait pas. J'y prenais plaisir, trouvant des traits d'esprit à leur simplicité. Jouer les puissants ne me faisait pas peur, y puisant de la fragilité. Je n'aimais pas jouer les amoureux. Je ne m'y trouvais aucun talent. Les gens se croient obligés de s'en tenir à ce qu'on appelle une conversation générale. C'est toujours un champ intense de censure.
Roland Barthes