Diégèse  vendredi 24 février 2012



ce travail est commencé depuis 4438 jours et son auteur est en vie depuis 18891 jours (32 x 2099 jours) 2012

ce qui représente 23,4927% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Noëmie Je voulais une histoire. Je sentais Venise proche, j'avais regardé la carte. Pourtant je ne parvenais pas à imaginer que l'on puisse facilement aller à Venise puis en revenir. Je ne parvenais pas à croire que la Cité était si proche, juste derrière Cavallino, blottie pour échapper au sortilège. Je suis donc allée à Venise et Venise ne m'a pas donné d'histoire.
Dans le soir malaisé qui donne à peine l'envie de sortir, le rhume prend mon cerveau, qui se laisse encombrer. Je tente un haïku : doucement fébrile, le jour, doucement dans l'hiver, le jour, doucement.
On ne peut pas le percevoir.

Mathieu
Et ton rhume va mieux ? Tu es une pauvre petite chose abandonnée près de Venise... mais nous sommes avec toi.

Noëmie
Je ne suis pas "une pauvre petite chose". J'ai toujours lutté contre la misogynie et le machisme. Quand je faisais l'actrice, Il m'est arrivé plusieurs fois de devoir jouer les idiotes et j'acceptais sans autre condition que celle de ne pas me teindre en blonde. Ce refus était ma contribution discrète à la lutte socialement et politiquement nécessaire contre la misogynie.

Daniel
Mathieu et Noëmie ont peut-être eu une histoire et je crois savoir qu'elle rejoignait parfois Mathieu dans des endroits imprévus et qu'elle ne le disait pas.

Gustav
Tu balances, maintenant ?

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je suis allée à Venise et Venise ne m'a pas donné d'histoire.

On ne peut pas le percevoir.


Je ne parvenais pas à croire que la Cité était si proche, juste derrière Cavallino, blottie pour échapper au sortilège. Dans le soir malaisé qui donne à peine l'envie de sortir, le rhume prend mon cerveau, qui se laisse encombrer. Je crois savoir qu'elle rejoignait parfois Mathieu dans des endroits imprévus et qu'elle ne le disait pas...








2011 2010








Il m'est arrivé plusieurs fois de devoir jouer les idiotes et j'acceptais sans autre condition que celle de ne pas me teindre en blonde. Ce refus était ma contribution discrète à la lutte socialement et politiquement nécessaire contre la misogynie. doucement fébrile, le jour, doucement dans l'hiver, le jour, doucement