Diégèse  mardi 28 février 2012



ce travail est commencé depuis 4442 jours et son auteur est en vie depuis 18895 jours (5 x 3779 jours) 2012

ce qui représente 23,5089% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Noëmie Nous sommes à Malamocco et je ne me rappelais plus combien les lidos pouvaient traîner en longueur et combien ce mois de février, plus court, même quand il est comme cette année allongé d'un jour, pouvait être si long. À Malamocco, il y a la légende de Malamocco, qui dit que la cité a été reconstruite après une catastrophe, mais on ne connaît ni la catastrophe ni l'emplacement de l'ancienne cité.
Venise, la rivale de Malamocco déchue est encore plus proche. Mais nous sommes comme en retraite de Venise, dans une de ces retraites où se réfugient les personnages désœuvrés, désœuvrés et réticents.

Daniel
Tu as raison de faire une pause, de te mettre sur pause mais je peux quant à moi avoir la tentation de laisser les personnages sur pause.

Mathieu
Nous sommes sur pause par réticence. Je maintiens qu'il faut dans la vie, dans nos vies de personnages, une certaine réticence à la vie et que cette réticence donne à nos vies de personnage ce peu de lenteur qui rend nos rôles supportables. Réticence à l'écriture d'une histoire, réticence à me mêler au monde, réticence à la violence de la chair, à la passion de la chair, réticence à ton amour.

Gustav
Pause, réticence et doute. Et ce doute est métaphysique car de quel autre ordre que métaphysique pourrait être toute raison de douter ? Pour autant, qu'est-ce que la métaphysique d'un personnage, et encore davantage d'un personnage amnésique ?

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Dans quelles retraites se réfugient les personnages désœuvrés ? Je ne me rappelais plus combien les lidos pouvaient traîner en longueur et combien ce mois de février, plus court, même quand il est comme cette année allongé d'un jour, pouvait être si long.
Je laisse les personnages sur pause.
De quel autre ordre que métaphysique pourrait être toute raison de douter ?
Il y a la légende de Malamocco, qui dit que la cité a été reconstruite après une catastrophe, mais on ne connaît ni la catastrophe ni l'emplacement de l'ancienne cité.









2011 2010








Je maintiens qu'il faut dans la vie, dans nos vies de personnages, une certaine réticence à la vie et que cette réticence donne à nos vies de personnage ce peu de lenteur qui rend nos rôles supportables. Réticence à l'écriture d'une histoire, réticence à me mêler au monde, réticence à la violence de la chair, à la passion de la chair, réticence à ton amour.