Diégèse  vendredi 27 janvier 2012



ce travail est commencé depuis 4410 jours et son auteur est en vie depuis 18863 jours (13 x 1451 jours)
2012

ce qui représente 23,3791% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Gustav Asti est une ville de vin et ce soir de nuages m'embrume comme trop de vin. Pourtant, je pourrais bien me souvenir d'Asti car il n'y a pas d'intérêt à l'avoir oubliée noyée dans le vin spumante qui porte son nom. Peut-être ai-je perdu la mémoire car se souvenir, c'est toujours jouer un rôle et que je ne voulais plus jouer de rôle ? Ainsi, pour cela, je devais oublier jusqu'à l'amnésie, comme le menteur repentant touche l'aphasie. Quel rôle jouer dans la ville d'Asti aux effets mussoliniens, celui de Gianduja, de la Commedia del Arte, au ventre rebondi d'avoir trop mangé la confiserie qui porte son nom ?
Je ne retiendrai rien de cette ville et pourtant je retiens le soir, et avec le soir la fatigue, et avec la fatigue, la fatigue encore, et avec le soir et la fatigue, le rêve, ce rêve "qui n'est rien d'autre que penser" dit Descartes.

Mathieu
Tu peux cependant te souvenir, Nous étions ce soir-là tout près d'Asti et tout près du repos, tout près de ce repos particulier du voyage... Tu nous as parlé d'un amour effervescent et puis tu es reparti dans le silence de ton oubli. C'était justement le soir, le moment, juste le moment, pas une couleur, pas une impression, juste le moment de jointure entre ce qui est sombre et ce qui est clair, le moment où ce qui était clair devient sombre, car, quand bien même, peut-être, comme j'ai supposé, absolument aucune chose imaginée ne serait véritable, le soir est notre vérité d'homme.

Noëmie
Gustav a cessé de parler parce qu'être avec nous, c'est aussi être seul.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Nous étions ce soir-là tout près d'Asti et tout près du repos, tout près de ce repos particulier du voyage... Être avec nous, c'est aussi être seul.
C'est le moment, c'est juste le moment, ce n'est pas une couleur, ce n'est pas une impression, c'est juste le moment de jointure entre ce qui est sombre et ce qui est clair, le moment où ce qui était clair devient sombre.
... car, quand bien même, peut-être, comme j'ai supposé, absolument aucune chose imaginée ne serait véritable...
Asti est une ville de vin et ce soir de nuages m'embrume comme trop de vin.









2011 2010








Peut-être ai-je perdu la mémoire car se souvenir, c'est toujours jouer un rôle et que je ne voulais plus jouer de rôle ? Ainsi, pour cela, je devais oublier jusqu'à l'amnésie, comme le menteur repentant touche l'aphasie. Je retiens le soir, et avec le soir la fatigue, et avec la fatigue, la fatigue encore, et avec le soir et la fatigue, le rêve, ce rêve "qui n'est rien d'autre que penser" dit Descartes.