Diégèse  vendredi 6 juillet 2012



ce travail est commencé depuis 4571 jours et son auteur est en vie depuis 19024 jours (24 x 29 x 41 jours) 2012

ce qui représente 24,0275% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Mathieu
Nous ne faisons que voyager et cependant les voyages ne sont qu'attentes infiniment superposées et il faut le récit pour constituer ce qui se nomme mouvement ou déplacement. Mais nous ne faisons pas le récit de notre voyage, donc il n'y a pas vraiment de voyage.

Gustav
Je regarde les groupes de touristes sur la jetée de Saint-Nazaire. Il y a ce moment infime et infini quand un groupe de plus de trois personnes doit se déplacer, il y a ce moment de la mise en route où chacun reprend sans y prêter attention le comportement de l'individu dans la meute. Nous sommes quatre et nous constituons ansi une petite meute et je sais désormais que nous allons donc inéluctablement demeurer ensemble maintenant...

Noëmie
Tu es là. Je ne pensais pas à toi. Je regardais un bateau jusqu'à ce qu'il se confonde avec la mer, avec la ville. Je ne suis jamais en groupe.

Daniel
Meute ou pas, ils doivent continuer. Ils doivent se rappeler et oublier et ils passeront tant de temps aussi à oublier ce dont, dans tous les cas, nous ne nous souviendrions pas.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
... tant de temps aussi à oublier ce dont, dans tous les cas, nous ne nous souviendrions pas. Nous allons donc inéluctablement demeurer ensemble maintenant...
Ils doivent continuer.


... qu'il se confonde avec la mer, avec la ville. Je ne pensais pas à toi.








2011 2010








... les voyages ne sont qu'attentes infiniment superposées et il faut le récit pour constituer ce qui se nomme mouvement ou déplacement. Quand un groupe de plus de trois personnes doit se déplacer, il y a ce moment de la mise en route où chacun reprend sans y prêter attention le comportement de l'individu dans la meute...