Diégèse  samedi 7 juillet 2012



ce travail est commencé depuis 4572 jours et son auteur est en vie depuis 19025 jours (52 x 761 jours) 2012

ce qui représente 24,0315% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Gustav
Il m'arrive de me plaindre d'avoir perdu des souvenirs comme on perd parfois des images sur le disque dur d'un ordinateur. Parfois, je ne m'en plains pas. Je vais ainsi au bord de la mer et cela me repose et je sais intimement que cela me repose encore davantage depuis que je ne suis plus accompagné de toutes ces scènes jouées en bord de mer dans des films innombrables et qui tentent inlassablement de montrer des histoires d'amour. Il y a aussi le théâtre mais je ne me souviens pas du tout du folklore du théâtre.

Daniel
Car c'est la solitude et la solitude peut devenir si intense, un soir, dans une ville connue mais inconnue, que le signifiant "solitude" s'efface au profit d'une foule de signifiants qui ne s'agencent plus en un signifié qui conduit au manque, à l'absence.

Mathieu
Tu n'oublies pas que nous sommes réunis et que nous voyageons afin que Gustav puisse retrouver la mémoire.

Noëmie
Gustav et la mémoire... Les souvenirs... Ramasser, la ramasse, y aller à la ramasse...

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Tu n'oublies pas que nous sommes réunis et que nous voyageons afin que je puisse retrouver la mémoire.
Je ne me souviens pas du folklore du théâtre. Ramasser, la ramasse, y aller à la ramasse...












2011 2010








Je vais au bord de la mer et cela me repose et je sais intimement que cela me repose encore davantage depuis que je ne suis plus accompagné de toutes ces scènes jouées en bord de mer dans des films innombrables et qui tentent inlassablement de montrer des histoires d'amour. Je retiens que la solitude peut devenir si intense, un soir, dans une ville connue mais inconnue, que le signifiant "solitude" s'efface au profit d'une foule de signifiants qui ne s'agencent plus en un signifié qui conduit au manque, à l'absence.