Diégèse  lundi 9 juillet 2012



ce travail est commencé depuis 4574 jours et son auteur est en vie depuis 19027 jours (53 x 359 jours) 2012

ce qui représente 24,0395% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel
Je suis parfois fatigué par l'écriture, par l'acte d'écrire car je sais depuis longtemps que j'écris même quand je n'écris pas et que j'écris ainsi en permanence et cette permanence de l'écrire m'épuise et m'épuisera. D'autant plus que cette écriture porte avec elle tous les textes écrits auparavant mais aussi les textes à venir. Je suis ainsi parfaitement conforme au projet de Barthes. "Il n'y a pas de génération spontanée dans le texte. Le texte vient d'un autre texte, d'autres textes." dit Barthes dans son cours de 1979/1980 et c'est pourquoi il affirme que la bibliographie de son cours, c'est "toute la littérature". C'est lourd, toute la littérature.

Gustav
Il y a tous les textes mais il y a aussi toutes les images car l'écriture porte le texte mais la lecture déclenche des images. C'est pourquoi seule la position de narrateur peut être confortable. Car le narrateur est ailleurs. Il peut alors oublier. J'ai oublié le texte dont j'étais le narrateur. Mais ce n'est pas volontaire.

Mathieu
Il y a une autre raison, je crois à cet oubli volontaire et involontaire à la fois. Tu n'as pas voulu voir, à La Baule, ce libertinage discret, à coup d'huiles solaires chères et de châles qui descendent un peu sur les hanches que l'on nomme ici "les vacances". Tu as de la chance car j'aurais quant à moi voulu m'enfuir aussi.

Noëmie
Pourtant, tu es avec nous. Tu es resté et tu marches aussi le long de la plage de La Baule pourtant bien encombrée. Il ne sert à rien de s'enfuir. Douter non plus ne sert à rien. La plage de La Baule non plus.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il y a une autre raison, je crois à cet oubli volontaire et involontaire à la fois. Pourtant, tu es avec nous.
Le narrateur est ailleurs. La lecture déclenche des images. Douter non plus.
... un libertinage discret, à coup d'huiles solaires chères et de châles qui descendent un peu sur les hanches.









2011 2010








Je sais depuis longtemps que j'écris même quand je n'écris pas et que j'écris ainsi en permanence. "Il n'y a pas de génération spontanée dans le texte. Le texte vient d'un autre texte, d'autres textes." dit Barthes dans son cours de 1979/1980 et c'est pourquoi il affirme que la bibliographie de son cours, c'est "toute la littérature".