Diégèse  dimanche 10 juin 2012



ce travail est commencé depuis 4545 jours et son auteur est en vie depuis 18998 jours (2 x 7 x 23 x 59 jours) 2012

ce qui représente 23,9236% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Mathieu
Je ne me souviens pas et si j'essaye de me souvenir, c'est à dire si j'essaye de mettre en mouvement mon esprit d'une façon qui fait qu'il se souvient, alors je me souviens de la fatigue et je me rappelle alors l'envie que j'avais soudain de me rouler par terre quand j'étais un enfant.
Je reviens vers vous et il me fallait cette impression de famille, celle d'être encore enfant, celle d'être dans une fatigue qui soit encore une fatigue d'enfant, de ces fatigues qui font dormir n'importe où et jusque dans ces bras, et jusque dans ces bras-là.

Noëmie
Il me fallait un peu de calme aujourd'hui. La dernière nuit à Brest avait été froide, la pluie ennuyant toutes les promenades. J'ai renoncé aux promenades et j'ai recherché l'insouciance. Il ne s'agissait pas de cette fausse insouciance qui fait marcher le nez en l'air dans des rues indistinctes pendant que l'esprit se promène dans un passé confus ou dans un avenir incertain, mais de cette insouciance parfaite et fugitive qui fait plonger dans le sommeil.

Daniel
Vous écrivez toujours la même chose. Je le vois bien mais c'est un des avantages du texte électronique, numérique, qui donne la possibilité de réécrire indéfiniment la même chose sans que cela soit vraiment gênant car rien n'incite particulièrement à la lecture. Il n'y a pas l'apparat du livre. Il n'y a pas la mauvaise conscience du prix. Il y a du texte en boucle et à la ligne, en libre accès.

Gustav
C'est clairement un monologue. Mais le monologue, c'est le réel.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Il ne s'agit pas de cette fausse insouciance qui fait marcher le nez en l'air dans des rues indistinctes pendant que l'esprit se promène dans un passé confus ou dans un avenir incertain... C'est le réel.
C'est clairement un monologue... Un peu de calme aujourd'hui.

La dernière nuit à Brest avait été froide, la pluie ennuyant toutes les promenades... ... je me rappelle l'envie que j'avais soudain de me rouler par terre... Il me fallait cette impression de famille, celle d'être encore enfant.








2011 2010








Si j'essaye de me souvenir, c'est à dire si j'essaye de mettre en mouvement mon esprit d'une façon qui fait qu'il se souvient... Le texte électronique, numérique, donne la possibilité de réécrire indéfiniment.