Diégèse  jeudi 14 juin 2012



ce travail est commencé depuis 4549 jours et son auteur est en vie depuis 19002 jours (2 x 3 x 3167 jours) 2012

ce qui représente 23,9396% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Mathieu
J'ai essayé de me mettre à la place de Gustav et de tenter d'être sans souvenir aucun. Puis j'ai essayé de sélectionner les souvenirs qui pouvaient revenir, qui auraient pu revenir. Je regardais ainsi les villes tentant de me rappeler à la fois cette fontaine perlée, que j'aimais, ce coin de rue théâtral qu'il aurait pu apprécier. Je me disais que ces souvenirs-là ne sont pas dérangeants et curieusement plus proches de la vie car dénués de toute nostalgie. Ils ne revenaient pourtant pas davantage que les souvenirs particuliers qui avaient provoqué son amnésie.

Daniel
Aller chercher des souvenirs en retournant vers des lieux connus n'est d'aucune aide. Si j'allais quant à moi chercher l'inspiration dans tel ou tel lieu, avec tel ou telle, dans un calme propice, dans un bruit entraînant... s'il fallait ceci ou cela pour écrire, pour avoir de l'inspiration, ce ne serait pas vraiment écrire. C'est la même chose pour les souvenirs.
Tout cela procède de l'idée fausse qu'il faudrait pour être bien que tout soit parfait. Et même, il n'est pas si certain que cette idée de perfection soit elle-même parfaite.

Noëmie
Je ne sais pas ce que c'est que la perfection. Je ne cherche même pas l'inspiration. Je ne cherche pas de souvenirs non plus. Je rentre seulement à pied du centre de la ville. Je me dis qu'il se passera peut-être quelque chose, qu'il va bien se passer quelque chose. Je cherche l'aventure et je ne sais pas vraiment si cela y ressemble.

Gustav
Je vous remercie de me dire ce que je dois faire, sinon, je ne sais pas, comme je ne sais pas ce que l'on voudrait, ce que l'on voudrait que je fasse, ce que l'on voudrait faire, ce que l'on voudrait que je dise que je peux faire, ce que je sais faire, jamais.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Ces souvenirs-là ne sont pas dérangeants et curieusement plus proches de la vie car dénués de toute nostalgie.

... et il se passera peut-être quelque chose, et il va bien se passer quelque chose. ... sinon, je ne sais pas, comme je ne sais pas ce que l'on voudrait, ce que l'on voudrait que je fasse, ce que l'on voudrait faire, ce que l'on voudrait que je dise que je peux faire, ce que je sais faire, jamais. Et même, il n'est pas si certain que cette idée de perfection soit elle-même parfaite.

Je rentre à pied du centre de la ville. Je ne sais pas vraiment si cela y ressemble.








2011 2010








Je regardais les villes tentant de me rappeler à la fois cette fontaine perlée, que j'aimais, ce coin de rue théâtral qu'il aurait apprécié. Si j'allais chercher l'inspiration dans tel ou tel lieu, avec tel ou telle, dans un calme propice, dans un bruit entraînant... s'il fallait ceci ou cela pour écrire, pour avoir de l'inspiration, ce ne serait pas vraiment écrire.