Diégèse  vendredi 22 juin 2012



ce travail est commencé depuis 4557 jours et son auteur est en vie depuis 19010 jours (2 x 5 x 1901 jours) 2012

ce qui représente 23,9716% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel
Je ne sais pas s'ils se sont fait de nouveaux amis pendant la fête de la musique. Je ne sais jamais vraiment ce qu'ils font, en amitié encore moins que dans les autres choses de la vie. En effet, il est assez difficile d'imaginer des personnages que d'autres personnages pourraient rencontrer. C'est pourquoi, quand ils rencontrent, ils rencontrent des gens que je n'aurais pas l'idée ni la volonté de transformer en personnages.
C'est encore la nuit, la courte nuit du solstice accompagnée, jusqu'au petit matin, au tout petit matin de solstice, à ce petit matin, des sirènes des voitures de police. Car il y avait la fête mais il y avait cette violence, qui est aussi une fête.

Mathieu
"L'indomptable fantaisie que j'ai d'écrire" aurait dit Flaubert. C'est cela que tu fais et rien d'autre. Et les personnages ne sont que des prétextes. Nous ne sommes que des prétextes. Si chacun, comme je le sais, savait qu'il est un personnage d'un infatigable écrivain, il ne pourrait plus ignorer dès lors que sa liberté de décision est constamment entravée par cette écriture concomitante à sa vie, ce qui fait son propre récit, qui se superpose au réel jusqu'à le faire disparaître.

Gustav
Je ne connais pas de récit. Je ne connais que cela, qui se déploie entre deux concepts flous : la vie, la mémoire.
Je traverse la ville ensoleillée bizarrement. Il semblerait que tous les gens ont cessé de travailler au profit des terrasses et des bars, juste là pour marquer que je ne suis pas là. Car je ne suis jamais là où sont les gens.

Noëmie
Nous allons déjeuner Place de l'hôtel de ville et la ville sans musique semble désormais s'ennuyer. C'est la fin de l'hiver, la fin du printemps, comme le fin de l'année et je n'ai jamais aimé les fins et même s'il n'y a pas vraiment d'histoire, c'est aussi la fin de cette histoire qui n'a pas de fin. Je suis triste.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je n'ai jamais aimé les fins et même s'il n'y a pas vraiment d'histoire...
La vie, la mémoire...
Il y avait cette violence. ... la courte nuit du solstice est accompagnée, jusqu'au petit matin, au tout petit matin de solstice, à ce petit matin, des sirènes des voitures de police... ... dès lors, il ne pourrait plus ignorer que sa liberté de décision est constamment entravée...
Nous allons déjeuner Place de l'hôtel de ville et la ville sans musique semble désormais s'ennuyer.
... il semblerait que tous les gens ont cessé de travailler au profit des terrasses et des bars, juste là pour marquer que je ne suis pas là.








2011 2010








Il est assez difficile d'imaginer des personnages que d'autres personnages pourraient rencontrer. "l'indomptable fantaisie que j'ai d'écrire"