Diégèse  mardi premier mai 2012



ce travail est commencé depuis 4505 jours et son auteur est en vie depuis 18958 jours (2 x 9479 jours) 2012

ce qui représente 23,7631% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Noëmie
Il n'y a rien à préparer aujourd'hui. Le récit commun est fourni avec ce jour, qui est un jour férié et autour de moi, la rue bruisse de fraternités retrouvées, s'enchante à la mémoire, défile avec bonheur, insouciante de toute cette solitude qui est ma solitude.
Quand je présentais le journal télévisé, il y avait une pensée que je devais repousser au risque de bafouiller, voire de me taire. Il ne fallait pas que je pense aux gens devant leur poste de télévision. Il fallait que je parle dans le vide, dans l'absolu du vide.
Je regarde les défilés. Je regarde le vide.

Mathieu
Tu as tort. Ce qui se passe est le contraire du vide et cette mobilité, qui est la mobilité de la vie, s'oppose à ton attente immobile qui est immobilité sinon immobilisme. Je suis parfois un peu las de tes jeux. Car tu joues je le sais à l'immobilité. Heureusement, il y a encore ce voyage qui va commencer bientôt et qui te rendra mobile de nouveau.

Daniel
Les défilés me font penser à Péguy qui avait fondé les Cahiers de la quinzaine pour pouvoir écrire des textes aussi longs que les défilés étaient longs. Je retrouve, par périodes, périodiquement, par périodes périodiques, comme aurait pu l'écrire Péguy, je retrouve ainsi l'envie, qui est à peine une envie, qui est un fantasme, voire un fantasme d'envie, je retrouve ainsi l'idée vague et informulée d'écrire autre chose. Cela, qui serait autre chose, prenrait le peuple pour personnages et serait ainsi du texte politique et ce texte pourrait tenter de ressembler à un dimanche de mai sur un air de liberté.

Gustav La politique feint la certitude et cette certitude ne peut être infinie. Ce qu'elle présente pour certain est à peine probable. Et ce qu'elle présente comme probable se perd à peine prononcé. Tu ferais mieux d'écrire autre chose, en effet, mais avec nous comme personnages et tu ferais en sorte qu'il nous arrive quelque chose qui puisse intéresser le lecteur, mais aussi qui puisse nous intéresser, nous faire rire et nous faire aimer.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Cette certitude ne peut être infinie. Il y a encore le voyage.
Il n'y a rien à préparer aujourd'hui. ... et le texte pourrait tenter de ressembler à un dimanche...

Tout autour, la rue bruisse de fraternités retrouvées, s'enchante à la mémoire, défile avec bonheur, insouciante de toute cette solitude. ... et cette mobilité que tu opposes à mon attente... Je suis las de tes jeux.








2011 2010








Quand je présentais le journal télévisé, il y avait une pensée que je devais repousser au risque de bafouiller, voire de me taire. Je retiens que je retrouve, par périodes, périodiquement, par périodes périodiques, comme aurait pu l'écrire Péguy, je retrouve ainsi l'envie, qui est à peine une envie, qui est un fantasme, voire un fantasme d'envie, je retrouve ainsi l'idée vague et informulée d'écrire autre chose.