Diégèse  mercredi 9 mai 2012



ce travail est commencé depuis 4513 jours et son auteur est en vie depuis 18966 jours (2 x 3 x 29 x 109 jours) 2012

ce qui représente 23,7952% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel Je me souviens parfois avec nostalgie du temps où les personnages n'existaient pas encore. L'écriture venait, intranquille mais plus libre de toute attache. Désormais, il est difficile d'écrire un texte pour des personnages qui existent déjà, qui ont pris leurs habitudes et qui, dès lors, sont comme vous et moi, dans l'incapacité première à faire histoire.
Pourtant, la situation même de ces personnages faisait une histoire. Gustav était en état d'éclipse durable mais nous savons tous que l'éclipse ne fait que cacher le soleil et que le soleil continue de briller. Ce qui est intéressant dans l'éclipse, du point de vue narratif, c'est le soleil.

Noëmie Il n'y a pas que les personnages qui contribuent à l'histoire. Les lieux et les paysages fondent aussi une narration. C'est tout particulièrement le cas dans cette Bretagne, déçue dans les vents qui tanguent. Je regarde l'océan qui laisse les voiles du passé au passé. Je sens autour de moi un flot d'idées perdues dans le sel et dans la mer.

Gustav
Moi je ne voulais pas rester sans mémoire. Je voulais recommencer. Parfois un souvenir revenait. Je le prends, je l'observe, je le crois ferme et définitif et puis il s'amollit et comme la cire de Descartes, il fond, il disparaît. Dès lors, je ne suis pas certain de retrouver la route.

Mathieu Pour écrire, il n'y a pas besoin de personnages, de paysages ni davantage de souvenirs. Il suffit d'un mot tel le mot petit dans l'expression petit matin. Et c'est à lui seul toute une histoire.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Gustav était en état d'éclipse durable mais nous savons tous que l'éclipse ne fait que cacher le soleil et que le soleil continue de briller. Je voulais recommencer.
Et puis ça s'amollit. Le mot petit dans l'expression petit matin. ... laisser les voiles du passé au passé...
... d'idées perdues dans le sel et la mer. Je ne suis pas certain de retrouver la route...








2011 2010








Il est difficile d'écrire un texte pour des personnages qui existent déjà, qui ont pris leurs habitudes et qui, dès lors, sont comme vous et moi, dans l'incapacité première à faire histoire. La Bretagne, déçue dans les vents qui tanguent.