Diégèse  dimanche 4 mars 2012



ce travail est commencé depuis 4447 jours et son auteur est en vie depuis 18900 jours (22 x 33 x 52 x 7 jours) 2012

ce qui représente 23,5291% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Mathieu
Ghioggia porte le nom d'une betterave à l'apparence vénéneuse et dès lors, quand j'imagine Chioggia, j'imagine cette betterave striée comme j'imaginerais une chimère. Et comme l'écrit Descartes, que j'imagine une chèvre ou une chimère, il n'est pas moins vrai que j'imagine autant l'une que l'autre. Ainsi, au sein du texte, au sein de la diégèse, il n'y a aucune différence entre Chioggia en tant que ville et Chioggia en tant que betterave. Car il n'y a pas de séparation nette entre la santé mentale et la folie et mes angoisses sont aussi vraies que mes joies, et mes angoisses sont aussi fausses que mes joies et je suis aussi vrai que faux, et le monde indistinct mêle à loisir les chèvres, les betteraves et les chimères et nul n'y peut rien.

Daniel
Je ne peux cependant écrire un récit à Chioggia dont le personnage serait une betterave.  Je sais pourtant que le monde déjoue les récits qu'on lui prépare et que c'est sans doute cela, la littérature, rendre compte, patiemment, de cette déception.
Et cependant, pourquoi pas ? Tout ce que j'écris et tout ce que j'ai écrit s'agrège, s'accole, se suit, se poursuit mais ne s'arrête pas et seule la mort, ma mort, viendra interrompre ces mots. Dans le fatras des mots, ce récit de betterave à Chioggia finira bien par passer inaperçu.

Noëmie
Tu as raison. J'ai tenté longtemps et je tente encore parfois, peu souvent, pas si souvent, parfois seulement, de ressembler à une aventurière. C'est ridicule. Je suis à peine plus romanesque que ces betteraves sur le marché de Chioggia. Et je m'ennuie sans doute davantage, car la betterave, elle, a plus de chance d'être consommée.

Gustav
Vous vous ennuyez parce que vous pensez que vous pourriez faire autre chose que ce que vous faites. Pour autant, elle est là la parfaite illusion. Mais je sais que vous simulez. Vous simulez tout et l'envie du voyage et l'ennui du voyage. C'est seulement que vous aimez avoir quelque chose à dire.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
J'ai tenté longtemps et je tente encore parfois, peu souvent, pas si souvent, parfois seulement, de ressembler à une aventurière.
Que j'imagine une chèvre ou une chimère, il n'est pas moins vrai que j'imagine autant l'une que l'autre.
 Descartes
Ils simulent l'envie du voyage. Ils simulent l'ennui du voyage.
Alors il n'y a pas de séparation nette entre la santé mentale et la folie et mes angoisses sont aussi vraies que mes joies, et mes angoisses sont aussi fausses que mes joies et je suis aussi vrai que faux, et le monde indistinct mêle à loisir les chèvres et les chimères et nul n'y peut rien.
Chioggia qui porte le nom d'une betterave à l'apparence vénéneuse...









2011 2010








Le monde déjoue les récits qu'on lui prépare et c'est sans doute cela, la littérature, rendre compte, patiemment, de cette déception. ... tout ce que j'écris et tout ce que j'ai écrit s'agrège, s'accole, se suit, se poursuit mais ne s'arrête pas et seule la mort, ma mort, viendra interrompre ces mots.