Diégèse  mardi 6 mars 2012



ce travail est commencé depuis 4449 jours et son auteur est en vie depuis 18902 jours (2 x 13 x 727 jours) 2012

ce qui représente 23,5372% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel Je ne sais plus que faire de ces personnages. Je devais devenir l'instigateur du sens de leur histoire mais je ne parvenais le plus souvent qu'à un commentaire flou d'actes spontanés et ambigus. Alors je continue cette écriture par fragments sachant cependant que l'assomption du fragment, ce serait le poème.
Alors que fais le texte ?
Je regarde le pan de mur jaune pâle en face de moi, comme tous ceux qui ont jamais regardé un pan de mur en face de leur fenêtre. Je pense un instant que le pan de mur jaune n'est pas un mur car, comme le dit Descartes, la principale erreur et la plus fréquente qui puisse s'y rencontrer consiste en ce que je juge que les idées qui sont en moi sont semblables ou conformes à de certaines choses situées hors de moi. Descartes a inventé le fantasme et il a inventé l'imaginaire.

Mathieu
Tu pourrais regarder ton souvenir par la fenêtre.

Gustav
Mais le monde ne te dirait rien.

Noëmie
On pourrait presque se baigner et ouvrir les parasols.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je regarde ton souvenir par la fenêtre... Mais le monde ne te dirait rien.
Mais alors, que fait le texte ? Je regarde le pan de mur jaune pâle en face de moi, comme tous ceux qui ont jamais regardé un pan de mur en face de leur fenêtre. Or la principale erreur et la plus fréquente qui puisse s'y rencontrer consiste en ce que je juge que les idées qui sont en moi sont semblables ou conformes à de certaines choses situées hors de moi... (Descartes)











2011 2010








Je devais devenir l'instigateur du sens de leur histoire mais je ne parvenais le plus souvent qu'à un commentaire flou d'actes spontanés et ambigus. Ce serait cela le fragment et ce serait cela l'assomption du fragment, le poème.