Diégèse  mercredi 7 mars 2012



ce travail est commencé depuis 4450 jours et son auteur est en vie depuis 18903 jours (3 x 6301 jours) 2012

ce qui représente 23,5412% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Gustav Je pourrais jouer le rôle de chacun d'entre-vous, tour à tour et cela vous laisserait ainsi le loisir de jouer autre chose, ailleurs. Je pourrais même parfois prendre sur moi votre déprime de fin d'hiver. Il m'est déjà arrivé de jouer des personnages déprimés et aussi des personnages sans espoir et désespérés. Mathieu, j'ai joué ton rôle une fois, rappelle-toi. À la fin, je ne savais même plus si tu existais.

Mathieu
C'est l'une de ces idées bizarres dont il faut te débarrasser. Chacun joue son propre rôle et il ne sera pas question d'en changer. Je me rappelle cette nuit près de Venise. Tu t'étais enfui en vaporetto par la lagune pour te promener dans la ville. Combien de ponts avais-tu traversés cette nuit-là et quelle signification bizarre ton échappée prenait-elle ?

Noëmie Mais tout cela est faux. Tu n'as pas bougé. Concentrons-nous plutot sur ce début de printemps près de Ravenne et inventons une nouvelle fiction.

Daniel
Une nouvelle fiction... Est-ce qu'il se passe quelque chose ?

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je ne sais même plus si j'ai su que tu existais. C'est l'une de ces idées bizarres dont il faut se débarrasser.
Est-ce qu'il se passe quelque chose ?


... près de Ravenne, en ce début de printemps. Combien de ponts avais-tu traversés cette nuit-là et quelle signification bizarre ton échappée prenait-elle ?








2011 2010








Il m'est arrivé de jouer des personnages déprimés ou dépressifs et aussi des personnages sans espoir et désespérés.