Diégèse  jeudi 22 mars 2012



ce travail est commencé depuis 4465 jours et son auteur est en vie depuis 18918 jours (2 x 32 x 1051 jours) 2012

ce qui représente 23,6019% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel Ceux qui n'écrivent pas demandent souvent à ceux qui écrivent comment ils trouvent des idées.  Ce n'est pas une question d'idée. J'écris quant à moi toujours de la même façon, en lâchant l'idée d'écrire et en lâchant même l'idée d'avoir des idées.
J'utilise parfois des souvenirs, toutes sortes de souvenirs mais plutôt des souvenirs de printemps car mes souvenirs de printemps, cependant, sont différents des souvenirs des autres saisons. Car le printemps est une figure de style, c'est un oxymore. Ainsi, c'est au printemps que je pense à la mort et à l'automne que je pense à la vie.
Pour le reste, les personnages font ce qu'ils veulent, et le plus souvent pas grand chose. Ils partagent des mots, essentiellement et ils ont les mêmes idées de solitude.
Je sais, je ne sais que cela.

Mathieu
Il est vrai que tu n'utilises que rarement ce qui t'entoure et encore plus rarement l'actualité des journaux. C'est sans doute que les journaux font du monde une grande machination de la réalité, le grand théâtre aux multiples scènes d'un scénographe qui éclaire ici et là quelques mouvements brusques. Ce n'est pas cela qui se joue dans ton texte. Quant à avoir des idées, il y a peu de temps que j'ai connecté le mot "idée" et le mot "idéal" et je me demande pourquoi je ne l'avais pas fait plus tôt. C'est qu'il serait idéal d'avoir des idées, certainement et que même des personnages ne s'expriment pas depuis un monde idéal.

Noëmie
C'est un soir de fête et de déguisement dans la salle de concert de Sulmona. Je ne suis pas à la fête, moi.
Ce que nous partageons aussi, outre la solitude, c'est la déception.

Gustav
Je n'ai rien à ajouter. Ce qui est aussi une figure de style.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Mes souvenirs de printemps, cependant, sont différents des souvenirs des autres saisons. Ils ont les mêmes idées de solitude.
Je sais, je ne sais que cela. Les journaux font du monde une grande machination de la réalité, le grand théâtre aux multiples scènes d'un scénographe qui éclaire ici et là quelques mouvements brusques. Il y a peu de temps que j'ai connecté le mot "idée" et le mot "idéal" et je me demande pourquoi je ne l'avais pas fait plus tôt.
C'est un soir de fête et de déguisement dans la salle de concert de Sulmona.









2011 2010








J'écris toujours de la même façon, en lâchant l'idée d'écrire et en lâchant même l'idée d'avoir des idées. Ainsi, c'est au printemps que je pense à la mort et à l'automne que je pense à la vie.