Diégèse  lundi 26 mars 2012



ce travail est commencé depuis 4469 jours et son auteur est en vie depuis 18922 jours (2 x 9461 jours) 2012

ce qui représente 23,6180% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel Je retiens que le jour porte avec lui l'impossibilité, qui serait davantage une incapacité, cette incapacité à faire, qui est toujours une incapacité à écrire, et qui serait peut-être, en particulier, une incapacité à écrire le poème. Alors quand je ne peux pas écrire, je traque dans mes textes toutes les métaphores pour les éradiquer, bêtes rampantes, nocives, dépravant les signifiés, les mêlant à des signifiants dégoutants. Et je n'y parviens pas, le disant même, je n'y parviens pas même si je pense avoir compris hier pourquoi je ne parvenais pas à écrire ma fiction. C'est que l'écriture même ne convient pas au projet qui est le mien et que je devrais donc changer de projet.

J'avais pourtant à écrire un épisode imaginé de l'île de Tremiti.

Mathieu
Ne pouvant pas écrire, tu écris, c'est juste une remarque.

Noëmie
Deux choses, deux remarques, juste deux remarques. Ton projet n'est pas d'écrire mais, comme Barthes, d'écrire sur l'écriture. SI tu passes au projet décrire sur le projet d'écrire sur l'écriture, tu vas de venir fou et dans cette folie, tu sera seul.

Gustav
Et l'amour ?

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je pense avoir compris hier pourquoi je ne parvenais pas à écrire ma fiction. C'est juste une remarque.
Deux choses, deux remarques, juste deux remarques.


L'épisode imaginé de l'île de Tremiti...









2011 2010








J'ai songé à traquer dans mes textes toutes les métaphores et à les éradiquer, bêtes rampantes, nocives, dépravant les signifiés, les mêlant à des signifiants dégoutants. Je retiens que le jour porte avec lui l'impossibilité, qui serait davantage une incapacité, cette incapacité à faire, qui est toujours une incapacité à écrire, et qui serait peut-être, en particulier, une incapacité à écrire le poème.