Diégèse  mardi 27 mars 2012



ce travail est commencé depuis 4470 jours et son auteur est en vie depuis 18923 jours (127 x 149 jours) 2012

ce qui représente 23,6220% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel
Je retiens le printemps dans ses couleurs et dans son obscurité. La poésie du printemps est plus difficile comme il est plus difficile de photographier les lieux qui sont déjà des images. Car le printemps est plus facilement associé à la poésie, ainsi, la poésie se rétracte. Il faut aller la chercher plus loin. Le processus de l'écriture en est changé, en est modifié.
Je pense à Barthes et je tente un haïku. En quelques lignes, le soleil vient et repart.

Mathieu
Je regarde la mer agitée, un peu, qui parait dire, un peu, qu'elle ne veut pas que l'on parle d'elle ni que l'on écrive sur elle.

Noëmie
Car elle sait qu'elle ne garde aucun souvenir, rien qui puisse lui remettre en mémoire cette belle agitation.

Gustav
Et si nous demeurions silencieux, face à la mer, agitée un peu, qui pourrait écrire que nous demeurons silencieux, face à la mer, agitée un peu ?

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
En quelques lignes, le soleil vient et repart. ... je ne veux pas que tu parles de moi ni que tu écrives sur moi.
Le processus de l'écriture en est changé, en est modifié.


... mais elle n'en garde aucun souvenir, rien qui puisse lui remettre en mémoire cette belle agitation.









2011 2010








La poésie du printemps est plus difficile comme il est plus difficile de photographier les lieux qui sont déjà des images. Je retiens le printemps dans ses couleurs et dans son obscurité.