Diégèse  lundi 5 novembre 2012



ce travail est commencé depuis 4693 jours (13 x 192 jours) 
et son auteur est en vie depuis 19146 jours (2 x 3 x 3191 jours) 2012

ce qui représente 24,5116% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Daniel
J'espère en écrivant épuiser les fantômes mais les fantômes persistent et parfois demeurent. Ainsi, un roman, c'est un univers où les fantômes restent entre eux. Ils ne sortent pas. Ils ne sortent plus. De ce que j'écris les fantômes ne cessent de sortir.

Mathieu
Ce ne serait donc pas un roman, ce que tu écris. Et nous ne saurions donc pas des personnages de roman. C'est donc que nous pourrions sortir.

Gustav
Je ne sais pas si je peux sortir mais moi je me sens seul, seul dans le texte, seul dans ce voyage de fin d'année, ce voyage de fin de texte. Je n'écris pas et j'ai décidé de ne plus rien dire de toi.

Noëmie
Fantômes ou non, ils jouent aussi le jeu des sensations et je peux écouter leur désir. J'écoute leur voix qui s'emporte et je finis le soir épuisée à l'affût.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Seul dans le texte, seul dans ce voyage de fin d'année, ce voyage de fin de texte. Ils jouent aussi le jeu des sensations.
Et je peux écouter leur désir.


... qui s'emporte et finit le soir épuisée à l'affût.
J'ai décidé de ne plus rien dire de toi...








2011 2010








Mais les fantômes persistent et parfois demeurent. Ce ne serait donc pas un roman.