Diégèse  vendredi 23 novembre 2012



ce travail est commencé depuis 4711 jours et son auteur est en vie depuis 19164 jours (22 x 3 x 1597 jours) 2012

ce qui représente 24,5826% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Daniel En fait, je ne sais pas ce que j'écris. Je ne sais même pas si j'aime ce que j'écris. Parfois, seulement, après plusieurs années, retrouvant par hasard quelques lignes rendues anonymes par le passé, je regarde, je lis un peu, je me demande d'où vient cette étrangeté pourtant familière. J'aime bien. Mais je ne suis pas certain que ce soit bien moi qui écris. Mais je sais que j'écris pour atteindre ce que je sais d'emblée ne pas pouvoir atteindre, ce dont je sais d'emblée que cela ne sera pas atteint. J'écris non pas pour les lecteurs mais pour les personnages. Les personnages me manquent toujours. Un jour, je vais peut-être m'apercevoir que sans personnages, il n'y a pas de texte, que sans personnage, il n'y a plus de texte. Je ne sais rien tant que je n'ai pas de personnages.

Gustav
Je suis un de tes personnages et je suis au bord du paysage.

Mathieu
Il y a juste dix ans ou il y a à peu près dix ans ? Nous étions déjà ici. Je rentrais au jugé, ne perdant jamais de vue l'immeuble qui caracole au dessus des palmiers. Je l'ai retrouvé cette année.

Noëmie
Il suffirait pourtant de suivre mes pas et mes rêves.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Je suis au bord du paysage. Je ne sais rien tant que je n'ai pas de personnages... Les personnages me manquent toujours. Je vais peut-être m'apercevoir que sans personnages, il n'y a pas de texte, que sans personnage, il n'y a plus de texte. Il y a juste dix ans ou il y a à peu près dix ans ?

... ne perdant jamais de vue l'immeuble qui caracole au dessus des palmiers.
... suivre mes pas et mes rêves.








2011 2010








Parfois, seulement, après plusieurs années, retrouvant par hasard quelques lignes rendues anonymes par le passé, je regarde, je lis un peu, je me demande d'où vient cette étrangeté pourtant familière. J'écris pour atteindre ce que je sais d'emblée ne pas pouvoir atteindre, ce dont je sais d'emblée que cela ne sera pas atteint.