Diégèse  vendredi 30 novembre 2012



ce travail est commencé depuis 4718 jours et son auteur est en vie depuis 19171 jours (19 x 1009 jours) 2012

ce qui représente 24,6101% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain





Agrandir le plan

Ce qui s'écrit
Gustav
Il y a bien des bénéfices à ne pas se souvenir, ou plutôt, à pouvoir oublier. Je sais désormais que ce que l'on oublie, ce que l'on doit oublier, ce sont toujours des émotions. Et je m'autorise désormais sans crainte les émotions sachant qu'au besoin je pourrai ne pas m'en souvenir.

Mathieu
Ce n'est pas que j'oublie mais c'est que les souvenirs se mélangent. Ainsi, tous les jours de Sicile reprennent de ma mémoire les jours de l'an passé pour les mêler avec un souvenir. Alors, je rentre de ma promenade indécise dans les rues de Comiso. Je sais que nous n'allons pas trouver l'adresse de l'hôtel. Je sais que cela n'a aucune importance. Ce sera hors du texte.

Daniel
Les personnages se sont déjà demandé s'ils se souvenaient, s'ils se souvenaient ou non, s'ils se souvenaient bien du début du texte. Je ne les aide pas. Je ne les aiderai pas. Je ne peux pas les aider. D'ailleurs, je ne connais pas le début du texte.

Noëmie
Nous avons tous oublié qui tu es et toi qui es ce "tu" qui se cache dans l'ombre parfumée du texte, tu vas pouvoir révéler un peu de ta douceur, ici à Comiso, peut-être.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
Tous les jours de Sicile, cependant, reprennent de ma mémoire les jours de l'an passé pour les mêler avec un souvenir... Nous n'allons pas trouver l'adresse de l'hôtel.
Les personnages se sont déjà demandé s'ils se souvenaient, s'ils se souvenaient ou non, s'ils se souvenaient bien du début du texte.



Je rentre de ma promenade indécise dans les rues de Comiso.








2011 2010








Je m'autorise désormais sans crainte les émotions sachant qu'au besoin je pourrai ne pas m'en souvenir. ... toi qui es ce "tu" qui se cache dans l'ombre parfumée du texte, tu vas pouvoir révéler un peu de ta douceur.