Diégèse  mercredi 3 octobre 2012



ce travail est commencé depuis 4660 jours et son auteur est en vie depuis 19113 jours (3 x 23 x 277 jours) 2012

ce qui représente 24,3813% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain






Ce qui s'écrit
Daniel
Il me semble parfois que je me souviens de textes que je n'ai pas encore écrits. Dès lors, il ne me semble pas nécessaire de devoir les écrire. C'est sans doute que j'écris toujours la même chose, qui ne sont que des fragments d'un ensemble plus vaste qui cependant ne viendra jamais.

Mathieu
Tu as certainement raison. Cette écriture quotidienne, tâcheronne, obsessionnelle, est pourtant une velléité tous les jours renouvelée, une écriture avortée, l'écriture d'un texte long, d'un texte plus long, qui devrait venir des fragments, qui pourrait venir des fragments, plus tard, autrement, un jour, jamais. Il est préférable ainsi de te souvenir de ton œuvre à venir comme on se souvient de ses vies passées : en rêve.

Gustav
C'est aujourd'hui la fin d'un texte.

Noëmie
Mais non. Rien n'est vraiment vrai. Il faudrait dormir maintenant.

2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000

Rien n'est vraiment vrai...
Il faudrait dormir maintenant. C'est aujourd'hui la fin d'un texte.












2011 2010








Il me semble parfois que je me souviens de textes que je n'ai pas encore écrits. Cette écriture quotidienne, tâcheronne, obsessionnelle, est pourtant une velléité tous les jours renouvelée, une écriture avortée, l'écriture d'un texte long, d'un texte plus long, qui devrait venir des fragments, qui pourrait venir des fragments, plus tard, autrement, un jour, jamais.